Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

       Paroisse  de  la      Sainte  Famille

                   28, rue de la République 03600 Commentry    Tel : 04 70 64 32 35 

                                              saintefamille03600@orange.fr    

         Diocèse de Moulins  

                                                                                                                                        Les 27 clochers de la paroisse

 

13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 18:33
Mercredi des Cendres
Mercredi des Cendres
Mercredi des Cendres
Mercredi des Cendres
Mercredi des Cendres
Mercredi des Cendres
Mercredi des Cendres

Messe des Cendres

Mercredi 17 février à 10 H 30 ou bien à 16 H 30 à l'église de Commentry

 

Sur mon front ou dans mes mains,
la cendre dit la terre, la terre d'où je viens,
celle que j'habite pour la changer, la transformer,
et en même temps transformer mon cœur.

Mes mains couvertes de cendres,
marquées de mon péché et de choses ratées,
devant Toi, Seigneur, je les ouvre,
pour qu'elles redeviennent capables de construire
et pour que tu en ôtes la saleté.

Mes mains crispées sur mes possessions
et mes idées toutes faites,
devant Toi, Seigneur, je les ouvre,
pour qu'elles laissent échapper mes trésors.

Mes mains, prêtes à lacérer et à blesser,
devant Toi, Seigneur, je les ouvre,
pour qu'elles redeviennent capables de caresser.

Mes mains, fermées comme des poings
de haine et de violence
devant Toi, Seigneur, je les ouvre,
Tu y déposeras la tendresse.

Mes mains se séparent de leur péché :
devant Toi, Seigneur, je les ouvre :
J'attends ton pardon.

Au creux de mes mains ou sur mon front,
la cendre pour me dire :
reviens au terre à terre de tous les jours,
sans pour autant oublier le rêve.

La trace de la cendre,
Sur mon front ou dans mes mains,
Me montre un chemin :
C' est en revenant à Dieu
Que je peux revenir à moi
et me réconcilier avec moi-même.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2020 3 02 /12 /décembre /2020 18:51

 

« Si vous vous taisez,

je vous assure que les pierres crieront. »

 

          Cette phrase, adressée par le Pape François à de jeunes Panaméens et Portugais à la fin de la Messe célébrant le Christ Roi à St Pierre de Rome, pourrait au premier abord surprendre. Les deux délégations venaient de faire le geste significatif du passage de la Croix et d’une icône de Marie, symboles des JMJ (dont la prochaine édition aura lieu en 2023 à Lisbonne). La référence à l’Evangile de Luc (19, 40) invite en fait les jeunes à une grande audace  et  à un grand enthousiasme.

          « Chers Jeunes, criez par votre vie que le Christ vit ! »  En de multiples occasions, François encourage les Jeunes à donner le meilleur d’eux-mêmes à Dieu et aux autres, à déployer les dons qu’ils ont reçus et à ne pas « gaspiller » la Grâce de Dieu.

 

          1/ Découvrir qui je suis :

« Tu as de la valeur pour Dieu ; tu n’es pas insignifiant, tu Lui importes parce que tu es une œuvre de Ses mains. Il te prête dons attention  et  Se souvient de toi avec affection. »

« Dites non à la culture du provisoire, de la superficialité et du rejet qui ne vous estime pas capables d’assumer des responsabilités et d’affronter les grands défis de la vie ! »

          2/ Choisir où je vais :

« Quand nous cherchons  le succès, le plaisir, la possession égoïste et que nous en faisons des idoles, nous pouvons, certes, expérimenter des moments d’ivresse, une fausse impression de satisfaction ;  mais à la fin, nous devenons esclaves, nous ne sommes jamais satisfaits … »

« Où est ton trésor ? Où repose ton cœur ? Le cœur est attaché à un trésor : la bonté, la beauté, le désir de faire le bien. »

          3/ M’engager :

« Allez toujours plus loin, vers les grandes choses. Engagez votre vie pour de grands idéaux, jeunes gens ! »

« Je propose aux jeunes d’aller au-delà des groupes d’amis  et  de construire l’amitié sociale, le bien commun ; faire grandir le paix, la cohabitation, la justice, les droits humains, la miséricorde,  et étendre ainsi dans le monde le Règne de Dieu. »

          4/ Regarder le monde avec les yeux de la Foi

« La peur n’est pas bonne conseillère : elle t’anéantit  et  t’empêche d’agir. »Ne vivez pas toute votre vie derrière un écran …Il vaut mieux que vous laissiez germer les rêves !  Ne survivez pas avec l’âme anesthésiée, et ne regardez pas le monde en touristes ! Donnez-vous à ce qu’il y a de mieux dans la vie ! »

          5/Que Jésus soit votre tout ! :

Donnant en exemple Carlo ACUTIS, béatifié le 10 octobre dernier à Assise, le Pape exhorte les jeunes : « Osez  être  davantage !  Invoquez l’Esprit Saint et marchez avec confiance vers le grand but : la Sainteté ! »

On peut  (re)trouver d’autres encouragements adressés aux Jeunes :

  • Dieu est jeune  Ed. Robert Laffont, mars 2018
  • Mettez la pagaille !  Ed. Bayard , sept ; 2018
  • Le bonheur dans cette vie  Ed. Michel Lafon, avril 2020
  • Christus vivit, Exhortation , 25 mars 2019
  • Fratelli tutti / Tous frères, Encyclique, 3 oct 2020
  • La vie de Carlo Acutis :  un Saint 2.0, Véronique Duchâteau, Ed. Téqui

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2019 2 24 /12 /décembre /2019 22:46

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2019 2 01 /10 /octobre /2019 18:58

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2019 1 23 /09 /septembre /2019 22:06

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2019 5 20 /09 /septembre /2019 22:06

Télécharger la fiche d'inscription

Pèlerinage paroissial à Rome

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 22:54

Partager cet article
Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 20:18
Partager cet article
Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 18:13
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 07:35

Une nouvelle traduction de la 6ème demande du «Notre Père»  à partir du 3 décembre 2017

 

          La Conférence des Evêques de France a annoncé le 31 mars dernier l’entrée en vigueur d’une nouvelle formulation, le 1er dimanche de l’Avent.  Nous ne dirons plus  «ne nous soumets pas à la tentation»,  mais  « ne  nous  laisse  pas  entrer  en  tentation. »

          Le P. Patrice Gourrier, chroniqueur au mensuel Prier, en est heureux, car «la nouvelle traduction est plus en phase avec le Dieu – Amour de l’Evangile. Ce qui est important de comprendre, c’est que Dieu souhaite que l’homme soit  sauvé et qu’il est impossible qu’Il puisse désirer tenter l’homme. »

          Cette certitude s’appuie sur la Lettre de St Jacques (1, 13) : «Si quelqu’un est tenté, qu’il ne dise pas : c’est Dieu qui me tente, car Dieu ne peut pas être tenté de mal faire et Il ne tente Lui-même personne.» 

          «Si nous sommes tentés, poursuit le P. Gourrier, nous pouvons, en suivant l’exemple du Christ, être vainqueurs de la tentation en nous appuyant sur la Parole de Dieu.»

   Pour en savoir plus : www.la-croix.com, www.eglise.catholique.fr                                       

  • L’ouvrage d’Antoine NOUIS : Notre Père  (Ed.  Empreintes)                                        
  • La très intéressante série de Carême 2017 de KTO sur le Notre Père : dans « rechercher », taper « la Foi prise au mot », sélectionner l’onglet vidéos et choisir l’une des 6 émissions dans le menu déroulant.
Partager cet article
Repost0
22 août 2017 2 22 /08 /août /2017 16:20
Visite guidée des églises de Montluçon
Partager cet article
Repost0
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 08:53

Faire célébrer une messe à une intention particulière

 

 

 

Combien coûte une messe ?

 

La messe comme tout sacrement est gratuite. On ne paye pas un sacrement ! Depuis les origines, les chrétiens ont participé très concrètement en apportant des dons, soit en nature, soit en argent. Il est de coutume en effet, pour permettre au prêtre et à la paroisse de vivre de faire une offrande correspondant à une participation effective (et concrète) de la part du demandeur. L’offrande indicative proposée par l’Eglise pour une messe pour soutenir les prêtres est de 17 €. ( pour permettre aux prêtres de vivre décemment  ). Les prêtres ne conservent qu’une offrande de messe par jour même s’ils célèbrent la messe à diverses intentions.

 

 

Une messe, une intention ?

 

Faire célébrer  une messe à une intention particulière permet à toute la communauté de prier à cette intention quand elle est annoncée. Parfois plusieurs intentions sont annoncées. Cela ne veut pas dire que les autres intentions personnelles d’un fidèle ne sont pas prises en compte puisque le sacrifice de toute l’Eglise est célébré « pour la gloire de Dieu et la salut du monde », donc à toutes les intentions que les hommes apportent dans leur cœur.       

     
      En conclusion…
 

Faire célébrer une messe, c’est offrir à Dieu un peu de soi pour ceux que nous aimons et pour nous-mêmes .  Faire célébrer une messe c’est un cadeau de notre foi en l’Eucharistie pour présenter à Dieu notre prière.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 11:16

A  déguster  tout  l’été, sans  modération !

 

 

            Aux nombreuses publications déjà signalées sur ce blog, nous pouvons ajouter, pour vivre cette Année de la Miséricorde :

  • Le regard de la Miséricorde  du Père Raniero Cantalaessa (Editions des Béatitudes) : le prédicateur de la Maison Pontificale propose dans un langage accessible une méditation qui prend appui sur la Bible, une réflexion sur les Œuvres de Miséricorde et montre comment la Miséricorde nous rejoint à travers les Sacrements.

 

  • Les Œuvres de Miséricorde expliquées aux ados et à leurs parents du Groupe Le Sycomore (même éditeur) une (re-)découverte claire, à imprimer dans les cœurs des jeunes et des moins jeunes, une route à emprunter. Les pages d’un carnet personnel accueillent pensées, questions, réflexions à approfondir ensuite en groupe.

 

  • Un coffret de 6 CD, 6 heures d’écoute sur le thème de la miséricorde. Plus de précisions sur le site de RCF, onglet « boutique », (lien sur cette page d’accueil)

 

                       Bonne lecture   ,   bonne écoute   !

année de la Miséricorde
Partager cet article
Repost0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 16:29

Journée mondiale des Malades - 11 février

 

Elle a été instituée en 1992 par Saint Jean Paul II et elle est désormais célébrée tous les ans le 11 février . Le Dimanche de la Santé se vit , lui , le dimanche le plus proche de cette date , en s’adressant aux personnes malades et à tous ceux qui les entourent et les soignent . C’est l’occasion de réfléchir à la place des malades dans notre société , nos communautés , et à leur dignité .

Voici quelques extraits du message du Pape François pour 2016 (l’intégralité est sur le site du Vatican , accessible par un lien sur la page d’accueil de ce blog)

« La maladie met toujours l’existence humaine à l’épreuve . parfois , le premier moment peut être de révolte . On se sent désemparé … Dans ces situations , la FOI offre une clé avec laquelle nous pouvons découvrir le sens profond de ce que nous sommes en train de vivre . La maladie peut être la voie pour arriver à une proximité plus étroite avec Jésus . Et cette clé , c’est MARIE qui nous la remet . ..

Aux Noces de Cana , nous avons une Mère qui a les yeux vigilants comme son Fils ; le cœur maternel et débordant de Miséricorde , comme Lui ; les mains qui veulent aider , comme celles de Jésus . Cela nous remplit de confiance !

Pour nos êtres chers , nous demandons la santé… Mais l’amour , animé par la Foi , nous fait demander aussi une paix , une sérénité du cœur qui est un don de Dieu , fruit de l’Esprit Saint .
Que la douceur du regard de Marie nous accompagne , afin que tous puissent redécouvrir la joie de la tendresse de Dieu et la garder imprimée dans nos cœurs et dans nos gestes ! »

 

Dans notre paroisse :

 

Un groupe S.E.M. ( Service Evangélique des Malades ) existe sur Marcillat, sur Commentry et sur Néris. Les personnes se chargent de visiter les malades en maison de retraite et à domicile, de porter également la communion à ceux qui en font la demande.

Pour toute demande de visite, demande de sacrement des malades ou pour recevoir la communion, ne pas hésiter à contacter le diacre responsable BASILE GUEGBBELE. Vous pouvez lui téléphoner au 06 17 11 23 58 ou appeler la paroisse qui transmettra 04 70 64 32 35 ou envoyer un mail : saintefamille03600@orange.fr

 

 

 

Journée mondiale des malades
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 06:58
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 18:52
Rencontre des fiancés
Rencontre des fiancés
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 18:14

Le dimanche 30 novembre, le Père Broult a béni la tombe des prêtres au cimetière de Commentry. Le caveau de la Sainte Famille a été rénové : remplacement de la croix et de la pierre tombale. Merci aux nombreux donateurs.

La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
La tombe des prêtres à Commentry
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 09:29

A  découvrir  sur  Internet :

 

          Après  « rencontrer  Jésus »  , la Conférence des Evêques de France vient de lancer son nouveau site :   www.noel.catholique.fr      pour fêter Noël .

 

          Pour nous préparer à cette fête , les Dominicains de Lille nous invitent sur le site « Avent dans la ville »   (accès possible à partir du site de notre Diocèse)

 

 

         Trouver des idées de cadeaux originales , tout en soutenant les communautés monastiques , les carmels … : www.boutiques-theophile.com       4000 références (art religieux , art , décoration , alimentation , bien être , beauté , librairie , musique , jeunesse…)

 

                                   Et :        www.artisanatmonastique.com

 

 

 

 

 

Se préparer à Noël
Partager cet article
Repost0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 07:38

Bonheur   garanti   !

 

      En juillet dernier , le Pape François confiait à une revue argentine 10 conseils pour être heureux . Découvrons-les , en les rapprochant d’autres prises de parole du Pape alors qu’il était encore Archevêque de Buenos Aires , ou d’autres écrits .

 

 

 

Vivons  et  laissons vivre !

      « Quand on est jeune , on croit pouvoir changer le monde , et c’est bien  , ça doit se passer ainsi , mais plus tard , on cherche et on découvre la logique de la patience dans sa propre vie et dans celle d’autrui . Faire son chemin de patience , c’est assumer le temps et laisser les autres déployer leur vie . » (1)  « Etre patients et compréhensifs envers les autres , trouver les façons de réveiller en eux la confiance ,l’ouverture et la disposition à grandir . » (N° 172)

 

Donnons-nous aux autres !

      « Chaque personne est digne de notre dévouement , car Dieu l’a créée à Son image et elle reflète quelque chose de Sa gloire . » (N° 274)

 

Agissons avec bienveillance  et  humilité !

      « Douceur , humilité , bonté , tendresse , mansuétude , magnanimité sont toutes des vertus qui servent pour suivre la route indiquée par le Christ . Les recevoir est une grâce . Ce n’est qu’en contemplant l’humanité souffrante de Jésus que nous pouvons devenir comme Lui. » (2)

 

Jouons avec les enfants !

      « Le vrai loisir suppose que la mère et le père jouent avec leurs enfants . Alors le sain loisir prend une dimension ludique , qui est source de connaissance . » (1)

 

Passons nos dimanches en famille !

      « Une personne qui travaille doit prendre le temps de se reposer pour se retrouver en famille , pour profiter de la vie , lire , écouter de la musique , pratiquer un sport … C’est en train de se perdre… » (1)

 

Aidons les jeunes à trouver un emploi !

      « Le travail est ce qui donne sa dignité à la personne . La dignité , on ne la tire pas de la naissance , ni de l’éducation . Elle ne peut venir que du travail . » (2)

 

Prenons soin de la création !

      « Ne faisons pas en sorte qu’à notre passage demeurent des signes de destruction et de mort qui frappent notre vie  et  celle des générations futures . » (N° 215)

 

Oublions rapidement le négatif !

      « Une des plus sérieuses tentations qui étouffent la ferveur et l’audace   est   le sens de l’échec qui nous transforme en pessimistes mécontents et déçus , au visage assombri . Personne ne peut engager une bataille si auparavant il n’espère pas pleinement la victoire ! » (N° 85)

 

Respectons ceux qui pensent différemment !

      « Quand les murs grandissent , la réconciliation est très difficile . » (2)  « Toute personne a quelque chose à nous apporter  et  toute personne peut recevoir quelque chose de nous . Le préjugé est comme un mur qui nous divise . «  (1)

 

Recherchons activement la paix !

      « La paix ne se réduit pas à une absence de guerres , fruit de l’équilibre précaire des forces . Elle se construit jour après jour dans la poursuite d’un ordre voulu de Dieu qui comporte une justice plus parfaite entre les hommes . » (N° 219)

 

 

 

(N° … )   :  extrait  de  la joie de l’ Evangile

(1) : Je crois en l’homme , conversations avec Mgr Bergoglio

 (2) : Extrait des méditations matinales du Pape à la Chapelle de la Maison Ste Marthe

Le bonheur garanti !
Partager cet article
Repost0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 14:59
Le groupe de pèlerins accompagnés du père Broult

Le groupe de pèlerins accompagnés du père Broult

 

UN VOYAGE EN TERRE SAINTE

 

Quels beaux souvenirs d’un tel voyage sur les pas de JESUS !!!

Il nous a bien fallu 6 mois pour décanter tous les souvenirs, les paysages, les senteurs, les rencontres que nous avions en vrac dans nos têtes à notre retour, tant ce pèlerinage diocésain, accompagné du Père Broult, fut riche à tous points de vue.

Nous sommes unanimes pour exprimer la chance que nous avons eue d’avoir un guide, Georges, si passionnant et érudit pour ce pays qu’il connait bien et dont il nous a expliqué toues les facettes complexes historiques, judéo-chrétiennes, politiques, partagées avec notre Père « Abbouna » très complémentaire. Que d’émotions nous avons ressenties à découvrir le pays où JESUS (fils de DIEU) s’est fait homme, né à Bethléem, a grandi à Nazareth, enseigné dans les synagogues, a souffert sa Passion et mort sur la croix à Jérusalem par Amour pour l’humanité.

Nous sommes vraiment revenus aux sources de la chrétienté, et ce pèlerinage n’a pu que nous conforter dans notre foi en Jésus-Christ.

Nous ne citerons que les sites essentiels.

Nous avons marché dans les pas de Jésus depuis notre arrivée, dans le nord du désert du Néguev très aride et rocailleux où « Abbouna » a célébré notre première messe (quel dépaysement !), comme tous les jours suivants dans des sites remarquables (basilique de l’annonciation à Nazareth, face au lac de Tibériade, grotte de la Nativité à Bethléem, au mont des Oliviers face à Jérusalem, chapelle des croisés au Saint Sépulcre, Abbou-Gosh lieu de rencontre des disciples d’Emmaüs avec Jésus ressuscité).

Puis nous sommes remontés le long de la mer Morte, en Cisjordanie, visite du site de Massada (haut lieu de résistance juive contre les romains), puis arrêts sur les lieux évocateurs en remontant le Jourdain : endroit où Jean-Baptiste a baptisé, Jéricho (Mont de la Quarantaine, arbre de Zachée), et arrivée à Nazareth, ville et où MARIE a vécu avec Joseph et JESUS jusqu’à environ ses 30 ans. Visite détaillée de cette cité : basilique de la Nativité, synagogue où Jésus a enseigné, vestiges de l’époque de Marie. De là nous avons rayonné au Mont Thabor (transfiguration), Cana (lieu du premier miracle), et le lac de Tibériade (église de la multiplication des pains et des poissons, traversée du lac (méditation au milieu du lac), Capharnaüm, église de la Primauté de Pierre, Mont des Béatitudes).

Départ pour Bethléem en traversant la Cisjordanie et en passant par Naplouse (puits de Jacob), visite de la maison des Paraboles (du temps de Jésus), Hébron (tombeaux des Patriarches), basilique de la Nativité.

Dernière étape, Jérusalem, la ville éternelle, arrivée par le Mont des Oliviers, basilique de la grotte du Pater (Notre Père en 142 langues), église de Gethsémani (lieu de l’évocation de l’agonie et de l’arrestation de Jésus), puis le Mont Sion ( église de la Dormition de la Vierge, Cénacle (lieu de l’institution de la Cène), église Saint Pierre en Gallicante (lieu où Jésus fut interrogé avant d’être livré à Pilate, et reniement de Pierre).

Le lendemain visite de Jérusalem, esplanade des Mosquées, mur des Lamentations, église Sainte Anna et sa piscine de Pethséda, Ecce Homo (où JESUS aurait été flagellé), parcourt de la via Dolorosa jusqu’au Saint Sépulcre (le Golgotha et à une vingtaine de mètres le tombeau).

Le dernier jour, arrêt à Abbou Gosh (où Jésus ressuscité a fait route avec les disciples d’Emmaüs), puis nous nous sommes arrêtés à la basilique de l’Arche d’Alliance avant notre départ pour l’aéroport.

Chaque site nous était rendu plus vivant par la lecture de l’ancien ou nouveau testament. De plus nous avons eu une où deux rencontres par jour avec les habitants du pays qui nous exposaient leur vie et leurs difficultés tant en Israël qu’en Cisjordanie. Nous en avons conclu la complexité des relations entre israélites, arabes israéliens et palestiniens. Nous avons eu des messages très émouvants qui nous ont beaucoup touchés et qui ne peuvent nous laisser insensibles (comme par exemple les enfants abandonnés sans identité dès leur naissance recueillis par les Sœurs de la crèche de Bethléem).

Depuis notre retour, les textes de la Bible nous sont devenus plus familiers, et nous les revivons plus intensément. Ce pèlerinage diocésain a été pour nous l’occasion de partager avec notre nouveau Pasteur et notre guide des moments intenses de spiritualité, de complicité et de jovialité dont nous les en remercions de tout cœur.

 

Les pèlerins de la Sainte Famille

Le 13/05/2014

 

 

Pèlerinage en Terre Sainte
Partager cet article
Repost0