Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

       Paroisse  de  la      Sainte  Famille

                   28, rue de la République 03600 Commentry    Tel : 04 70 64 32 35 

                                              saintefamille03600@orange.fr    

         Diocèse de Moulins  

                                                                                                                                        Les 27 clochers de la paroisse

 

25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 12:12

  Les  Actes  des  Apôtres  (ch. 1 et 2)

 

          L’originalité de Luc est d’avoir écrit un Evangile et les Actes des Apôtres . Très bien documenté , il ne transmet pas de concepts abstraits , mais le vécu des Apôtres et les faits et gestes des premières communautés chrétiennes . C’est un historien croyant : ce qu’il raconte est pour lui une bonne nouvelle qu’il veut partager . Il insiste sur la réalité de la Résurrection de Jésus . Les disciples doivent devenir  « des témoins à Jérusalem , en Judée et en Samarie et jusqu’aux extrémités du monde . » (Actes 1.8)

          Nous pouvons d’abord relire un épisode bien connu : la  Pentecôte ,  « où tous furent remplis du Saint Esprit qui libère Son dynamisme irrésistible , avec des résultats surprenants . Une grande famille se rassemble et s’émerveille . Tous font une expérience nouvelle . »  déclarait le Pape François dans son homélie pour la fête de Pentecôte en 2013 . Il nous proposait trois réflexions et trois questions liées à l’action de l’Esprit Saint :

  • La nouveauté : « il nous est difficile de nous abandonner à Dieu en pleine confiance, laissant l’Esprit Saint être le guide de notre vie dans tous les choix . Nous avons peur que Dieu nous fasse sortir de notre horizon souvent limité , fermé , égoïste , pour nous ouvrir à  Ses  horizons …  Demandons-nous si nous sommes ouverts aux surprises de Dieu . »
  • L’harmonie : « l’Esprit Saint est Esprit d’unité , pas d’uniformité , d’harmonie .Lui seul peut susciter la diversité , la pluralité , la multiplicité , et en même temps opérer l’unité .  Est-ce que je me laisse guider par l’Esprit Saint en vivant dans l’Eglise  et  avec l’Eglise ? »
  • La mission : « Il nous pousse à  ouvrir les portes pour sortir, pour annoncer et témoigner la bonne vie de l’Evangile, pour communiquer la joie de la Foi , de la rencontre avec le Christ  .  Laissons-nous l’Esprit nous ouvrir à la mission ? »

 

Pentecôte … , un jour si éloigné de nous et pourtant si proche !  « ce qui est arrivé à Jérusalem il y a 2000 ans est un événement qui nous rejoint, qui se fait  expérience  vivante  en  chacun  de  nous. L’Esprit Saint est le don par excellence du Ressuscité à Ses Apôtres, mais Il veut qu’Il parvienne à tous . »

 

 

          Après la Pentecôte, des hommes et des femmes désireux de se mettre à la suite de Jésus, commencent à se réunir . Ce sont des Juifs habitant   Jérusalem ou la région. Tout en continuant de pratiquer la religion de leurs pères, ils ont aussi leur propre vie religieuse. La maison est leur lieu de rencontre, de prière. Ils ont unis par l’amitié, la foi et le partage des biens. L’Eglise, à ses débuts vit dans la simplicité, la confiance et dans la joie. Cette vie peut nous paraître un peu idéalisée , mais  ses  caractéristiques  sont  valables  pour  toute  communauté  chrétienne  à  toute  époque !  Il s’agit avant tout d’un attachement persévérant :

  • Une instruction en profondeur fait découvrir qui est Jésus  et  ce que représente le Salut ;
  • La communion est solidarité sur le plan matériel ; c’est aussi une communion spirituelle du croyant avec Dieu  et  des fidèles entre eux ;
  • La fraction du pain est  le  signe du rassemblement et prend un sens nouveau ;
  • La prière de louange semble prédominer, mais la communauté demande aussi au Seigneur Son assistance pour un témoignage fidèle. ( Actes 2.42-47)

 

          Un discours de Pierre

  • Un événement vient de se passer ;
  • L’appel aux souvenirs laissés par Jésus dans Son peuple ;
  • Eclairage à la lumière de l’Ancien Testament ;
  • L’Apôtre témoigne de la Résurrection du Christ : l’Ancienne Alliance n’est pas abolie , mais accomplie . 

 

 

        

Published by paroissedelasaintefamille - dans Apprendre de la Bible
commenter cet article
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 13:45

Soyons des Pierres vivantes !

 

En ce samedi matin, les cloches sonnaient joyeusement dans le village de Verneix. Mgr Percerou, a célébré la messe, accompagné du Père Broult et du Père Mercier.Les habitants et les paroissiens de la Sainte Famille sont venus nombreux pour participer à l'eucharistie au cours de laquelle notre évêque a inauguré la réfection de l'église . 

Mgr Percerou a rappelé dans son homélie que l'église est un lieu de sérennité, de calme, de paix et de recueillement . Elle doit être ouverte le plus souvent possible afin que les croyants et les non-croyants puissent venir s'y ressourcer.

A Verneix, les artistes ont particulièrement bien travaillé et en ces journées du patrimoine, remercions tous les bénévoles des différentes associations qui donnent de leur temps, de leur argent et qui mettent leurs compétences au service de nos églises.

 

La matinée se terminait autour d'un vin d'honneur offert par la municipalité.

 

Réfection de l'église de VERNEIX
Réfection de l'église de VERNEIX
Réfection de l'église de VERNEIX
Réfection de l'église de VERNEIX
Published by paroissedelasaintefamille
commenter cet article
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 17:31

Le journal de la paroisse "Aujourd'hui"  arrive dans les boîtes aux lettres .

Pour ceux qui ne souhaitent pas de publicités , voici le numéro de rentrée en pièce jointe . A l'intérieur, a été encartée l'enveloppe pour le don paroisse . Elle est disponible dans les églises de Commentry, Marcillat et Néris . Par avance, merci pour votre générosité .

Bonne rentrée pastorale à tous !

Published by paroissedelasaintefamille - dans Journal AUJOURD'HUI
commenter cet article
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 17:51

Dédicace de l'autel

 

d'Arpheuilles-Saint-Priest

 

  

 Ce samedi après-midi, l'église d'Arpheuilles St Priest était comble  L'évènement exceptionnel a rassemblé des personnes venant d'un peu partout de la paroisse de la Sainte Famille et même des paroisses voisines .

 

   Mgr Percerou, entouré du curé, le Père Eric Broult, et des 3 diacres, André, Jean et Basile, consacrait un autel pour la première fois. 

 

   

 

   

   Notre évêque a rappelé que l'autel est la table du repas pascal. Il est l'autel du sacrifice du Christ . Il représente le Christ lui-même puisque c'est à l'autel que se célèbre le mémorial du Seigneur et que sont offert aux fidèles son corps et son sang .

 

   4 étapes ont marqué la dédicace de cet autel : l'onction du Chrême, l'encens, l'illumination et la parure . A été célébrée ensuite l'Eucharistie . C’est par la célébration du sacrifice eucharistique que l’on atteint la fin pour laquelle l’autel a été construit.

 

   Mgr Percerou a invité les fidèles à prier pour que dans la jeunesse locale se lèvent des vocations.  Il ne peut y avoir d'Eucharistie  à Arpheuilles St Priest que si un prêtre la préside au nom du Christ.

 

  Qu'autour de cet autel consacré , des chrétiens se rassemblent demain et dans les décennies à venir.

 

Published by paroissedelasaintefamille - dans Actualité
commenter cet article
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 19:07

Ce matin, le Père Jean-Pierre disait au revoir aux paroissiens . Il repart dans son diocèse de Dakar au Sénégal . Merci à lui .

 

 

Published by paroissedelasaintefamille - dans Actualité
commenter cet article
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 07:38

Bonheur   garanti   !

 

      En juillet dernier , le Pape François confiait à une revue argentine 10 conseils pour être heureux . Découvrons-les , en les rapprochant d’autres prises de parole du Pape alors qu’il était encore Archevêque de Buenos Aires , ou d’autres écrits .

 

 

 

Vivons  et  laissons vivre !

      « Quand on est jeune , on croit pouvoir changer le monde , et c’est bien  , ça doit se passer ainsi , mais plus tard , on cherche et on découvre la logique de la patience dans sa propre vie et dans celle d’autrui . Faire son chemin de patience , c’est assumer le temps et laisser les autres déployer leur vie . » (1)  « Etre patients et compréhensifs envers les autres , trouver les façons de réveiller en eux la confiance ,l’ouverture et la disposition à grandir . » (N° 172)

 

Donnons-nous aux autres !

      « Chaque personne est digne de notre dévouement , car Dieu l’a créée à Son image et elle reflète quelque chose de Sa gloire . » (N° 274)

 

Agissons avec bienveillance  et  humilité !

      « Douceur , humilité , bonté , tendresse , mansuétude , magnanimité sont toutes des vertus qui servent pour suivre la route indiquée par le Christ . Les recevoir est une grâce . Ce n’est qu’en contemplant l’humanité souffrante de Jésus que nous pouvons devenir comme Lui. » (2)

 

Jouons avec les enfants !

      « Le vrai loisir suppose que la mère et le père jouent avec leurs enfants . Alors le sain loisir prend une dimension ludique , qui est source de connaissance . » (1)

 

Passons nos dimanches en famille !

      « Une personne qui travaille doit prendre le temps de se reposer pour se retrouver en famille , pour profiter de la vie , lire , écouter de la musique , pratiquer un sport … C’est en train de se perdre… » (1)

 

Aidons les jeunes à trouver un emploi !

      « Le travail est ce qui donne sa dignité à la personne . La dignité , on ne la tire pas de la naissance , ni de l’éducation . Elle ne peut venir que du travail . » (2)

 

Prenons soin de la création !

      « Ne faisons pas en sorte qu’à notre passage demeurent des signes de destruction et de mort qui frappent notre vie  et  celle des générations futures . » (N° 215)

 

Oublions rapidement le négatif !

      « Une des plus sérieuses tentations qui étouffent la ferveur et l’audace   est   le sens de l’échec qui nous transforme en pessimistes mécontents et déçus , au visage assombri . Personne ne peut engager une bataille si auparavant il n’espère pas pleinement la victoire ! » (N° 85)

 

Respectons ceux qui pensent différemment !

      « Quand les murs grandissent , la réconciliation est très difficile . » (2)  « Toute personne a quelque chose à nous apporter  et  toute personne peut recevoir quelque chose de nous . Le préjugé est comme un mur qui nous divise . «  (1)

 

Recherchons activement la paix !

      « La paix ne se réduit pas à une absence de guerres , fruit de l’équilibre précaire des forces . Elle se construit jour après jour dans la poursuite d’un ordre voulu de Dieu qui comporte une justice plus parfaite entre les hommes . » (N° 219)

 

 

 

(N° … )   :  extrait  de  la joie de l’ Evangile

(1) : Je crois en l’homme , conversations avec Mgr Bergoglio

 (2) : Extrait des méditations matinales du Pape à la Chapelle de la Maison Ste Marthe

Le bonheur garanti !
Published by paroissedelasaintefamille - dans Divers
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 10:13

 

Pèlerinage d'une journée

 

à Chartres

 

 

    L’Aumônerie du Centre Hospitalier de Montluçon organise un pèlerinage, en autocar, au Sanctuaire marial de CHARTRES le lundi 22 septembre 2014 . Le départ est fixé à 7 heures  et le retour à 21 heures.

Au programme : visite accompagnée par un guide du « Séminaire des Barbelés » ainsi que de la cathédrale et de la crypte, messe. 

Mgr Percerou, évêque du diocèse, accompagnera cette excursion.

Le prix est de 38 euros par personne, chacun emportant son pique-nique.

 

Renseignements et inscriptions auprès de l’aumônier Jean Giganon au 04 70 02 40 10.

 

Pèlerinage à Chartres
Published by paroissedelasaintefamille
commenter cet article
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 06:36
La langue est faite pour louer Dieu

 

Une  barque  est  guidée  par  le  gouvernail  et 

 

une  personne  est  guidée  par  sa  langue …

 

(d’après Saint Jacques)

 

 

      Lors de ses méditations matinales à la Chapelle Ste Marthe , le Pape François , entre le 27 mars 2013 et le 23 janvier 2014 , a lancé  7  fois une invitation explicite à ne jamais parler mal d’autres personnes .

      « Quand la discussion devient commérage , ragot , c’est une vente et la personne au centre de notre  bavardage  devient une marchandise … On commence par des paroles de bien , mais vient ensuite le commérage . Et commence alors cet écorchage de l’autre . Quand nous nous comportons ainsi , nous faisons la même chose que  Judas  qui avait le cœur fermé , pas d’amour , pas d’amitié . »

      Serions-nous à l’abri ?  « La tentation de commérer à propos des autres est toujours aux aguets , en  famille , entre  amis …  et  dans  la  paroisse . » Il n’existe pas de médisances innocentes .  Et pour le Pape , il n’y a pas de place pour les nuances : « Ceux qui vivent en parlant mal de leurs proches , en les jugeant , sont des hypocrites . Car ils n’ont pas la force , le courage de regarder leurs propres défauts . Celui qui a dans son cœur  la  haine  contre son frère est  un  meurtrier . »

      Et le Pape d’indiquer  la voie  de  la  douceur  évangélique  pour  « laisser à l’Esprit Saint la possibilité d’œuvrer  et  de nous régénérer à une vie nouvelle , celle que nous avons reçue au Baptême , mais qui doit se développer ; l’unité , l’harmonie des sentiments dans l’amour , l’amour réciproque . »

      En relisant les chapitres 3 et 4 de Saint Jacques , le 1ère Lettre à Timothée (12-14) , Luc (6. 39-42) , associons-nous à la prière de François pour  « demander  au  Seigneur  la  grâce  de  conformer  notre  vie  à  cette  nouvelle  loi  qui  est  la  loi  de  la  bienveillance , de  l’ amour  ,  de  la  paix …   La  langue  est  faite  pour  louer  Dieu ! »

 

 

 

Published by paroissedelasaintefamille - dans Apprendre de la Bible
commenter cet article
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 16:22

Piété et dévotion

 

 

      Faire bénir des médailles , des chapelets , des images , des motos , des autos … , vénérer des reliques , faire brûler un cierge , aller en pèlerinage en Terre Sainte , à Rome , à Lourdes , Paray , Issoudun … ou plus près de chez nous (à Colombier , Hyds , Durdat…) , autant de démarches qui prêtent parfois à sourire et qui sont taxées de sensiblerie , de superstition , de magie . En y regardant de plus près , nous pouvons trouver là  un  véritable  élan  du  cœur , un  acte  de  confiance  envers Dieu , présent dans nos vies , une action de grâce . Ces gestes concrets prouvent que nos contemporains cherchent autre chose que les gadgets proposés par la société de consommation pour combler leur cœur ; nous pouvons  « apprendre sur la façon dont la tendresse de Dieu accompagne les gens sur des chemins étonnants …Nous ne savons rien du dialogue intime qu’ils nouent avec le Seigneur  , c’est un cœur à cœur qui ne nous appartient pas. » ( Recteur d’un sanctuaire célèbre à Paris)

      Ces convictions s’appliquent aussi à une tradition locale à laquelle parents et grands-parents , et aussi beaucoup de personnes plus ou moins proches de l’Eglise tiennent : les bénédictions des enfants et des petits pains le Jeudi Saint . Cette célébration s’appuie sur le très officiel Rituel des Bénédictions , la Parole de Dieu et la brêve homélie donnée par le prêtre ou par le diacre est l’occasion d’une catéchèse qui , d’une manière ou du autre , portera du fruit .

 

      Le Pape Paul VI , dans  Evangelii nuntiandi (1975) , explique que la piété populaire  « traduit une soif de Dieu que seuls les simples et les pauvres peuvent connaître , elle rend capable de générosité quand il s’agit de manifester la Foi. »

      Benoît XVI voyait en elle  « un précieux trésor de l’Eglise catholique »

      Pour le Pape François , la piété populaire est  « l’expression authentique de l’action missionnaire spontanée du peuple de Dieu . Il s’agit d’une réalité en développement permanent où l’Esprit Saint est l’agent premier … Elle porte en elle la grâce de la mission , du sortir de soi et d’être pélerins … Le  fait  de  marcher  ensemble  vers  les  sanctuaires  et  de  participer  à  d’ autres  manifestations  de  piété  populaire  ,  en  amenant  aussi  les  enfants  ,  est  en  soi  un  acte  d’ évangélisation  . Nous sommes appelés  à l’encourager  et  la fortifier . »  Notre Evêque nous y invitait aussi lors de sa visite pastorale .( Nous pouvons lire les §  122 à 126 de  la joie de l’Evangile)

 

      Le Concile Vatican II nous éclaire aussi sur la dévotion à la Vierge Marie  et  aux  Saints :

« les fidèles doivent se rappeler que la vraie dévotion mariale ne consiste ni dans un sentimentalisme stérile et passager , ni dans une certaine crédulité vaine , mais qu’elle procède de la vraie Foi … , qu’elle nous pousse à un amour de fils envers notre Mère  et  à l’imitation de ses vertus . »  (Lumen Gentium n°67)

« Nous ne vénérons pas la mémoire des Saints uniquement pour leur exemple , mais plus encore pour que l’union de toute l’Eglise dans l’Evangile se fortifie par la pratique de la charité fraternelle . »   (Lumen Gentium n° 49)

 

 

billet de Jean-Pierre pour les vacances
Published by paroissedelasaintefamille
commenter cet article
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 16:12

Chapelle de la Ronde : fête de la St Pierre

 

Le ciel était très menaçant et le vent de l'Esprit soufflait ... fort . Mais les alertes météorologiques n'ont pas empéché de célébrer la Saint Pierre, comme il se doit à la chapelle de La Ronde à Hyds.

La messe était présidée par le Père Broult qui se rendait là pour la première fois . Il était accompagné du Père Benoît de Masgontier, qu'on revoit chaque année avec plaisir et du vicaire général, le Père Jean-Pierre Millet . Les diacres Jean et André étaient fidèlement au rendez-vous. 

Une fois la messe terminée, les gouttes ont commencé à se faire sentir . Sous les parapluies, les pèlerins ont marché à la suite de St Pierre jusqu'à la fontaine. L'eau y coule toujours autant . Il paraitrait même qu'en la buvant, les femmes deviendraient plus sages !  Si on le dit ...

 

voir toutes les photos sur monalbum.fr

St Pierre à HydsSt Pierre à Hyds
St Pierre à Hyds
St Pierre à HydsSt Pierre à HydsSt Pierre à Hyds
Published by paroissedelasaintefamille - dans Actualité
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 07:26

 

Chapitres  46  à  52  du  Livre  de  Jérémie

 

 

 

     Certaines parties peuvent nous surprendre : elles présentent un Dieu qui menace son peuple de châtiments car il a péché . Catastrophes , guerres , destructions , dévastations … (47. 1-7 ; 48. 1-17 ; 48. 26-39 ; 49. 1-39 ; 49. 19-27 ; 49. 28-33 ; 50. 23-24 ; 51. 51-58 …) seraient-elles des « punitions » infligées par Dieu ? Cette idée d’un Dieu vengeur est odieuse !Le prophète réfléchit sur des événements qui restent un mal , certes . Mais de l’intérieur , il essaie de leur donner un sens , de voir le positif . Il amène le peuple à reconnaître qu’il s’est mal comporté , et qu’il doit donc changer de vie . Il s’agit moins de  punitions que d’  occasions  de  découvrir  l’ amour  de  Dieu  qui invite Son peuple à vivre une nouvelle vie .  « Toi , Israël , n’aie plus peur , car je suis avec toi. » (46 . 28) . C’est ce que rappelait le Pape François (24/09/2013) :  « Dieu a voulu marcher avec Son peuple . Et quand Son peuple s’éloignait de Lui avec le péché , l’idolâtrie , tant de choses que nous voyons dans la Bible , Il était là. »

      Et nous ? Dans son Exhortation apostolique Verbum Domini  (30 sept. 2010) , Benoît XVI brossait le portrait de la personne réaliste comme  « celle qui reconnaît dans la Parole de Dieu le fondement de tout . Nous en avons particulièrement besoin à notre époque où de nombreuses  choses sur lesquelles nous nous appuyons pour construire notre vie , sur lesquelles nous sommes tentés de mettre notre espérance , se révèlent éphémères . La possession , le plaisir et le pouvoir se révèlent tôt ou tard incapables de satisfaire les aspirations les plus profondes du coeur de l’homme . Pour construire sa vie , l’homme a besoin de bases solides qui demeurent même lorsque les certitudes humaines s’estompent . » (N° 10)

      « Ils reviendront s’associer à moi pour une Alliance éternelle qu’ils n’oublieront jamais. » (50. 5) . Pour le Pape François , la capacité de faire alliance est une dimension du cœur humain . C’est dans le cœur que Dieu l’établit pour s’allier avec celui qu’Il choisit . Dieu entre en relation avec Son peuple et Il crée un lien de communion …L’alliance implique la gratuité de la part de Dieu  et  la fidélité de la part du peuple .

 

« Je donnerai mon pardon à ceux que je laisserai en vie. » (50.20) .  Verbum Domini (N° 42) nous explique : « Le dessein de Dieu se manifeste progressivement dans la Bible  et  se réalise lentement à travers des étapes successives , malgré la résistance des hommes . Dieu éduque avec patience. » Dieu rétablira la justice (49. 1-6) ; les plus démunis trouveront refuge auprès du Seigneur (49. 7-11 ; 50. 2-7) . Un jour , le peuple sera « replanté » (52. 31-34)

      Malgré la solitude , les mauvais traitements , Jérémie aura su garder une confiance totale en Dieu , dans une fidélité qui lui a interdit d’abandonner sa mission .  Sous l’angle de l’Espérance , le Pape nous encourage à  « relire notre vie en fonction des étapes de l’histoire du Salut , réfléchie et méditée par les prophètes …L’histoire de la révélation de Dieu au peuple élu nous offre les normes selon lesquelles nous devons regarder et faire attention à notre cheminement dans la Foi , précédés que nous sommes d’une foule immense de témoins …Depuis l’époque d’Abraham , nous sommes en chemin , avec cette promesse de la patrie définitive . Toute la vie chrétienne prépare notre possibilité de profiter , notre possibilité de voir , d’entendre , de comprendre la beauté de ce qui nous attend , de cette patrie vers laquelle nous nous acheminons . » (26/ 04/ 2013)

 

Groupe biblique
Published by paroissedelasaintefamille - dans Apprendre de la Bible
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 15:32

Le livre de Jérémie (ch. 26 à 45)

 

 

 

      Pourquoi Dieu parle-t-Il au cœur du prophète ? Ce n’est pas pour lui faire une confidence privée , exclusive , c’est pour tout le peuple , pour que le dialogue soit renoué . Le P. Michel HUBAUT , franciscain , explique : « le peuple a oublié les exigences du Dieu de l’Alliance et s’autodétruit par son péché . mais le dernier mot du prophète est toujours d’ inviter à l’ espérance . Sa seule passion est d’éveiller , de ranimer , de soutenir son peuple , afin qu’il demeure un peuple ouvert au don de Dieu . » (30. 1-9 ; 30. 11)

      Jérémie va donc inviter ses contemporains à se détourner des idoles pour se retourner vers Dieu . Ne pas faire confiance aux faux prophètes , mais au Dieu de l’Alliance (27. 5-11 ; 27. 9-19 ; 28. 1-17 ; 29. 8-9 ; 29. 21 …) . Mais le P. Hubaut souligne que « si la conversion n’est pas celle du cœur , si elle n’est pas inspirée par l’ amour , une connaissance intime et aimante de Dieu , elle restera superficielle et ne portera pas de fruits durables . »

      Cependant , Jérémie va se demander si le peuple en est capable . Celui-ci , humilié , demandera à Dieu une grâce (31. 18-19) , et Dieu répondra effectivement par une promesse , celle de rétablir une nouvelle Alliance avec les hommes ( 31. 33-34) . De quoi s’agit-il ? Nous trouvons dans l’Encyclique La lumière de la Foi (29 juin 2013) : Toutes les lignes de l’ ANCIEN TESTAMENT se rassemblent dans LE CHRIST . Il devient le OUI définitif à toutes les promesses , le fondement de notre AMEN final à Dieu . Désormais , la vie de Jésus apparaît comme le lieu de l’intervention définitive de Dieu , la manifestation suprême de Son Amour pour nous … La preuve la plus grande de la fidélité de l’amour du Christ se trouve dans Sa mort pour l’homme … pour transformer son cœur . » (N° 15 et 16)

 

      Le P. Hubaut précise encore : « les prophètes devaient sans cesse lutter contre toute forme d’inertie , la tentation permanente de réduire les promesses de la Parole de Dieu à leurs besoins matériels , de mettre Dieu à leur service . Ils élargissaient sans cesse l’horizon de leurs contemporains en rappelant que Dieu voit grand pour l’ homme , ils étaient habités de Son projet d’Amour … Cette mission de vigilance doit s’exercer aussi au sein de notre propre communauté chrétienne . Car la tentation permanente des hommes est de se refermer sur leurs projets humains , de s’auto-satisfaire des biens actuels . »

      Et le Pape François de nous mettre en garde contre « la vanité , l’idolâtrie de l’orgueil , du pouvoir , de l’argent. » (3 mars 2014) « Les idoles sont bien cachées dans notre personnalité , dans notre façon de vivre et nous rendant infidèles à l’amour . » (6 juin 2013) Mais : « Dieu est le premier qui accomplit le commandement de l’amour : Il aime , Il ne sait pas faire d’autres choses ! Il nous attend toujours , nous pardonne toujours et fait la fête quand nous revenons ! » (28 mars 2014)

 

 

Groupe biblique
Published by paroissedelasaintefamille - dans Apprendre de la Bible
commenter cet article
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 15:04
Le Livre de Jérémie

Le  Livre  de  Jérémie  (ch. 1 à 25)

 

 

      A la fin du règne de Josias , les temps sont très tourmentés : Jérusalem se trouve de plus en plus menacée par Babylone . Même  si le peuple continue de se livrer à l’idolâtrie , Dieu , Lui , est toujours là présent dans l’histoire des hommes .

      Il  appelle Jérémie comme porte-parole ; d’avance , son cœur a été préparé à accueillir avec amour et confiance cet appel que Dieu lui adresserait .

      Jeunesse , manque d’expérience , incompétence … , autant d’objections de Jérémie vite balayées par Dieu !

      Dieu ne lui demande pas d’être un héros ; toutes les hésitations du messager ne peuvent que s’effondrer : il a Dieu comme soutien , c’est la Parole de Dieu qui triomphera !

      Dès lors , Jérémie est envoyé en mission , pour le bien du peuple . Le Seigneur ne lui cache pas qu’il rencontrera des difficultés , qu’il aura à traverser des épreuves , mais celles-ci le stimuleront ; seul compte l’auteur du message qu’il devra transmettre .

      Nous retrouvons le même récit-type de vocation chez Moïse , Gédéon , Samuel , Isaïe … et aussi dans le Nouveau Testament (Paul ,les disciples…) Marie quant à elle ne formule pas d’objection , accueille la Parole de Dieu et y répond par son  fiat immédiat et généreux .

      Le Pape François , dans sa méditation matinale du 16 décembre 2013 , traçait ainsi le portrait d’un prophète : « Il possède en lui ces trois moments : tout d’abord le passé , il est conscient de la promesse , il a dans son cœur la promesse de Dieu , il l’a vivante , il la rappelle , il la répète . Ensuite , il regarde le présent , il regarde son peuple et ressent la force de  l’Esprit pour dire une parole qui l’aide à se hisser , à continuer le chemin vers l’avenir … Le Seigneur a toujours protégé Son peuple avec des prophètes dans les moments difficiles où il était découragé . »

 

Dieu , le prophète , le peuple : comment le peuple a-t-il pu oublier Dieu , Lui qui a toujours maintenu Son Alliance avec lui ? Les hommes l’ont brisée , cette alliance , mais ils nient l’évidence … Jérémie leur rappelle : « informez-vous des expériences du passé » (6.16) . C’est le peuple , infidèle , égaré , aveuglé qui précipite sa propre destruction . Jérémie , peiné , se fait l’avocat du peuple , en appelle à la compassion du Seigneur (10.23-25) . L’Alliance , c’est l’adhésion du cœur , un engagement total (11 ;6-10) . Le Seigneur est toujours prêt à montrer Sa tendresse à ceux qui reviennent vers Lui (12.14-17) . Certes , le peuple avoue sa faute , supplie le Seigneur (14.7-9) . Jérémie n’a cessé de compter sur le Seigneur : « Tu es ma forteresse , mon protecteur , mon refuge au temps de détresse. » (16.19) Mais le message du prophète est bien mal accueilli …Il s’adresse à Dieu qui s’engage de nouveau : c’est Lui le berger qui défend et protège Son peuple(23.1-8) . « Ils reviendront à moi … Je serai leur Dieu . »(24.7) . Si Dieu appelle , c’est toujours pour une mission de salut : pour que les hommes soient sauvés .

 

      Les Conférences de Carême à Notre-Dame de Paris avaient pour thème cette année « l’homme , un être appelé » . Le Cardinal Vingt Trois demandait :  « Doutons-nous que Dieu puisse nous atteindre ? que Son appel nous concerne , malgré nos faiblesses ? » Ses propos , et ceux de ses Evêques auxiliaires , nous font comprendre ce qu’est notre vocation .

      Notre monde , lui aussi est tourmenté par la crise , tous les problèmes liés à la transformation de la société , de la mondialisation …Dieu nous envoie dans ce monde . Comment y rejoindre les autres ? Ecoutons Ses appels avec l’oreille du cœur !  Vatican II , dans la constitution  Gaudium et spes (N° 16) , donne rendez-vous à notre conscience : « La conscience est le plus secret de l’homme , le sanctuaire où il est seul avec Dieu et où Sa voix se fait entendre . C’est d’une manière admirable que se découvre à la conscience une loi inscrite par Dieu au cœur de l’homme , qui s’accomplit dans l’amour de Dieu et du prochain. »

      Il s’agit donc d’ « allier fidélité à Celui qui m’ a appelé  et  charité envers ceux vers qui je vais. » . Dieu nous laisse toujours la liberté de choisir nos orientations de vie ; il n’est pas un gourou ou une gentille nounou ! C’est « l’ histoire de l’ineffable dialogue entre l’amour de Dieu et la réponse de l’homme. » (Saint Jean Paul II)

 

     

        Et  toi , as-tu découvert  déjà  la  mission  pour  laquelle  tu  as  été  envoyé  sur  cette  terre ? C’est sortir vers les autres , aller aux périphéries humaines ; le Pape François ne cesse de nous le rappeler . Madeleine Delbrel , et d’autres , nous a montré comment rester fidèles aux engagements pris , dans les situations bien concrètes , les petites choses , au quotidien . 

 

 

 

Le Livre de Jérémie
Published by paroissedelasaintefamille - dans Apprendre de la Bible
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 14:59
Le groupe de pèlerins accompagnés du père Broult

Le groupe de pèlerins accompagnés du père Broult

 

UN VOYAGE EN TERRE SAINTE

 

Quels beaux souvenirs d’un tel voyage sur les pas de JESUS !!!

Il nous a bien fallu 6 mois pour décanter tous les souvenirs, les paysages, les senteurs, les rencontres que nous avions en vrac dans nos têtes à notre retour, tant ce pèlerinage diocésain, accompagné du Père Broult, fut riche à tous points de vue.

Nous sommes unanimes pour exprimer la chance que nous avons eue d’avoir un guide, Georges, si passionnant et érudit pour ce pays qu’il connait bien et dont il nous a expliqué toues les facettes complexes historiques, judéo-chrétiennes, politiques, partagées avec notre Père « Abbouna » très complémentaire. Que d’émotions nous avons ressenties à découvrir le pays où JESUS (fils de DIEU) s’est fait homme, né à Bethléem, a grandi à Nazareth, enseigné dans les synagogues, a souffert sa Passion et mort sur la croix à Jérusalem par Amour pour l’humanité.

Nous sommes vraiment revenus aux sources de la chrétienté, et ce pèlerinage n’a pu que nous conforter dans notre foi en Jésus-Christ.

Nous ne citerons que les sites essentiels.

Nous avons marché dans les pas de Jésus depuis notre arrivée, dans le nord du désert du Néguev très aride et rocailleux où « Abbouna » a célébré notre première messe (quel dépaysement !), comme tous les jours suivants dans des sites remarquables (basilique de l’annonciation à Nazareth, face au lac de Tibériade, grotte de la Nativité à Bethléem, au mont des Oliviers face à Jérusalem, chapelle des croisés au Saint Sépulcre, Abbou-Gosh lieu de rencontre des disciples d’Emmaüs avec Jésus ressuscité).

Puis nous sommes remontés le long de la mer Morte, en Cisjordanie, visite du site de Massada (haut lieu de résistance juive contre les romains), puis arrêts sur les lieux évocateurs en remontant le Jourdain : endroit où Jean-Baptiste a baptisé, Jéricho (Mont de la Quarantaine, arbre de Zachée), et arrivée à Nazareth, ville et où MARIE a vécu avec Joseph et JESUS jusqu’à environ ses 30 ans. Visite détaillée de cette cité : basilique de la Nativité, synagogue où Jésus a enseigné, vestiges de l’époque de Marie. De là nous avons rayonné au Mont Thabor (transfiguration), Cana (lieu du premier miracle), et le lac de Tibériade (église de la multiplication des pains et des poissons, traversée du lac (méditation au milieu du lac), Capharnaüm, église de la Primauté de Pierre, Mont des Béatitudes).

Départ pour Bethléem en traversant la Cisjordanie et en passant par Naplouse (puits de Jacob), visite de la maison des Paraboles (du temps de Jésus), Hébron (tombeaux des Patriarches), basilique de la Nativité.

Dernière étape, Jérusalem, la ville éternelle, arrivée par le Mont des Oliviers, basilique de la grotte du Pater (Notre Père en 142 langues), église de Gethsémani (lieu de l’évocation de l’agonie et de l’arrestation de Jésus), puis le Mont Sion ( église de la Dormition de la Vierge, Cénacle (lieu de l’institution de la Cène), église Saint Pierre en Gallicante (lieu où Jésus fut interrogé avant d’être livré à Pilate, et reniement de Pierre).

Le lendemain visite de Jérusalem, esplanade des Mosquées, mur des Lamentations, église Sainte Anna et sa piscine de Pethséda, Ecce Homo (où JESUS aurait été flagellé), parcourt de la via Dolorosa jusqu’au Saint Sépulcre (le Golgotha et à une vingtaine de mètres le tombeau).

Le dernier jour, arrêt à Abbou Gosh (où Jésus ressuscité a fait route avec les disciples d’Emmaüs), puis nous nous sommes arrêtés à la basilique de l’Arche d’Alliance avant notre départ pour l’aéroport.

Chaque site nous était rendu plus vivant par la lecture de l’ancien ou nouveau testament. De plus nous avons eu une où deux rencontres par jour avec les habitants du pays qui nous exposaient leur vie et leurs difficultés tant en Israël qu’en Cisjordanie. Nous en avons conclu la complexité des relations entre israélites, arabes israéliens et palestiniens. Nous avons eu des messages très émouvants qui nous ont beaucoup touchés et qui ne peuvent nous laisser insensibles (comme par exemple les enfants abandonnés sans identité dès leur naissance recueillis par les Sœurs de la crèche de Bethléem).

Depuis notre retour, les textes de la Bible nous sont devenus plus familiers, et nous les revivons plus intensément. Ce pèlerinage diocésain a été pour nous l’occasion de partager avec notre nouveau Pasteur et notre guide des moments intenses de spiritualité, de complicité et de jovialité dont nous les en remercions de tout cœur.

 

Les pèlerins de la Sainte Famille

Le 13/05/2014

 

 

Pèlerinage en Terre Sainte
Published by paroissedelasaintefamille - dans Divers
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 18:23

Plus près de toi mon Dieu, un nouveau chant pris pour les dimanches de Carême . Voici une vidéo ci-dessous qui vous permettra de l'apprendre !

 

R. Plus près de Toi, mon Dieu,

J’aimerais reposer : c'est Toi qui m'as créé,
Et Tu m'as fait pour Toi ; mon cœur est sans repos
Tant qu'il ne demeure en Toi ! (bis)
 
 
1. Qui donc pourra combler les désirs de mon cœur
Répondre à ma demande d'un amour parfait ?
Qui, sinon Toi, Seigneur, Dieu de toute bonté,
Toi l'amour absolu de toute éternité ?
 
2. Mon âme a soif de Toi, Dieu d'amour et de paix
Donne-moi de cette eau qui pourra m'abreuver.
Donne-moi ton esprit, qu'il vienne en moi Seigneur !
Moi je t'offre mon cœur pour qu'il soit ta demeure.
 
3. Seigneur, sur cette terre, montre-moi ton amour ;
Sans Toi à mes côtés, je ne fais que tomber ;
Viens affermir en moi l'esprit de charité,
Que je sache donner, aimer et pardonner.
 
4. Quand prendra fin ma vie, daigne me recevoir,
En ton cœur, ô Jésus, dans la maison du Père.
Donne-moi de te voir et de te contempler,
De vivre en ton amour durant l'éternité.
 

Voir les commentaires

Published by paroissedelasaintefamille
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 15:33

 

La lettre pastorale de Mgr Laurent Percerou ( lire en pièce jointe ) vient d'être présentée aux paroisses ce dimanche 16 février. Une lettre qui a été tirée à 8000 exemplaires. Lire le résumé fait par Louis-Marie Lacroix,sur le site du diocèse

 

Voir les commentaires

Published by paroissedelasaintefamille
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 10:36
Groupe biblique

 

 

Le Livre d’ Isaïe  ( ch 53 à 66)

 

 

        Un quatrième chant , pathétique , reprend (52.13 à 53.12) le thème du Serviteur souffrant apparu précédemment . C’est Dieu qui parle pour annoncer que ce serviteur sera « exalté à l’extrême » . Et tout comme il aura suscité l’horreur , il suscitera l’émerveillement.(52. 14-15) . Il est appelé à souffrir , ce qui lui donnera une apparence misérable (53. 1-6) , le peuple va le mépriser . Alors , quel sens donner à ces souffrances ? Un échec ? C’est bien un innocent qui offre sa vie (53. 7-10) , son sacrifice est un sacrifice de « réparation » . Mais le projet de Dieu n’est pas la mort , c’est la vie ! Il s’en suivra une grande prospérité et une descendance nombreuse (53.11) . Sa souffrance , son innocence apportent la réconciliation du peuple infidèle avec son Dieu (53.12)

 

        Il faudra attendre que J é s u s soit venu sur la terre , meure et ressuscite pour que les premiers chrétiens comprennent Isaïe en bénéficiant de l’éclairage apporté par les événements : Syméon chante en Jésus la « Lumière des nations » ; lors du Baptême , une voix cite le premier poème (cf Mt 3.17 ; Mc 1.11 ; Lc 32.22 ) ; Jésus guérira les malades (Mt 8.4 ; Mc 1.44 ; L 5.14 …) Il s’appliquera à Lui-même ce verset : « Avec les coupables , Il a été compté » (Lc 22.37) . Mais Il sera « exalté à l’extrême » (Jean 3.14) . Dans la Lumière de la Foi , le Pape François écrit : « Le prophète exhorte à comprendre les voies du Seigneur , en trouvant dans la fidélité à Dieu la sagesse qui gouverne les siècles . » (N° 23)

 

Découvrons , dans les chapitres suivants quelques-unes de ces voies :

  • La tendresse de Dieu 54. 9-10 ; 63. 15-19 ; 63.16 ; 64.7
  • Dieu est garant de la paix 54 . 11-17
  • Il nous offre une vie nouvelle à découvrir , mais ne nous force pas ! 55. 6-7
  • Son Amour , c’est un cadeau à profusion ! 56. 1-8 ; 60. 13-14 ; 66. 10-14
  • Sa « revanche » , c’est de réconforter 57. 14-19 ; 61.2
  • Il est nécessaire de faire notre examen de conscience ! ch 59 . « Isaïe décrit le péché comme un détournement idolâtrique de l’homme qui , au lieu de se tourner vers Celui qui est sa Source et son Avenir , se fait Dieu . Si le cœur de l’homme n’est plus tourné vers Dieu , les relations humaines sont perverties et le culte rendu à Dieu n’est plus qu’une vaste comédie. » (P. M . HUBAUT , franciscain)
  • Mais Dieu n’enferme pas Son peuple dans le péché ! 64. 7-11 et promet : « Mon Esprit reposera sur vous. »
  • 66. 18-24 : nous trouvons là un message universel .

 

          Dans l’ouvrage Amour , Service et Humilité paru au début de son pontificat , le Pape François affirmait : « La mémoire des peuples n’est pas un disque dur d’ordinateur , mais un c o e u r … La mémoire de l’humanité , c’est l’héritage commun de tous les peuples et la révélation de Dieu à Israël . L’histoire humaine est une longue lutte entre la grâce et le péché . mais cette mémoire commune a un visage concret : le visage des hommes et des femmes de nos peuples … Leur inexprimable dignité nous parle d’un peuple qui a une histoire : c’est   le  P e u p l e  de  D i e u . Faire mémoire du Salut de Dieu , du cheminement déjà parcouru , donne forces pour l’ avenir ! »

Groupe biblique
Published by paroissedelasaintefamille - dans Apprendre de la Bible
commenter cet article
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 14:28

Les petites  phrases  du  Pape  François

 

 

    

 

  Le soir même de son élection , le Pape avait surpris et ému le monde entier par sa simplicité et son humilité . Il multiplie les gestes prophétiques , comme il l’a toujours fait en Amérique latine , pour rappeler l’essentiel . En feuilletant son Encyclique  la joie de l’Evangile , nous pouvons trouver quantité de formules qui viennent du cœur , qui sont brêves , simples , claires . Il ne s’agit pas de bons mots ou de figures de style , mais de réflexions pouvant aider aussi bien les évêques , les prêtres , les laïcs , les jeunes … à avancer sur un chemin personnel et communautaire de conversion . Accueillons-les : elles nous sont destinées !

 

 

 

 

 

« Il y a des chrétiens qui semblent avoir un air de Carême sans Pâques … »

 

« L’Eglise ne grandit pas par prosélytisme , mais par attraction . »

 

« La Parole de Dieu a en soi un potentiel … elle bouleverse nos schémas . »

 

« Que la pastorale ne soit pas obsédée par la transmission désarticulée d’une multitude de doctrines . Ce qui compte , c’est avant tout la Foi opérant par la Charité . »

 

« Le confessionnal ne doit pas être une salle de torture . »

 

« L’Eglise n’est pas une douane , elle est la maison paternelle où il y a de la place pour chacun avec sa vie difficile . »

 

« Je préfère une Eglise accidentée , blessée et sale pour être sortie par les chemins , plutôt qu’une Eglise malade de la fermeture et du confort de s’accrocher à ses propres sécurités . »

 

« C’est la vie fraternelle et fervente de la communauté qui réveille le désir de se consacrer entièrement à Dieu et à l’évangélisation . »

 

« L’Eglise a besoin d’un regard de proximité pour contempler , s’émouvoir et s’arrêter devant l’autre chaque fois que cela est nécessaire . »

 

« Ce que l’Esprit-Saint suscite n’est pas un débordement d’activisme , mais avant tout une attention à l’autre . »

 

 

      Des questions percutantes peuvent nous interpeler , par exemple :

«Sommes-nous des passagers du wagon de queue qui admirent les feux d’artifice du monde , la bouche ouverte et avec des applaudissements programmés ? » ou encore : « un musée folklorique d’ermites renfermés » ?

 

      Sur le  site Internet du Vatican , accessible par un lien à droite sur la page d’accueil de notre blog , nous pouvons trouver d’autres florilèges :

  • Les méditations matinales du Pape à la Maison Ste Marthe ,
  • Ses  Tweet ,
  • ses homélies, ses messages (en particulier celui du Carême qui approche) , des vidéos .

Tout cela peut paraître un peu décousu ; il n’en est rien . Il faut retrouver bien sûr la cohérence interne de chaque paragraphe de l’Encyclique , celle tout un cycle de méditations … Au-delà delà d’une formule-choc , d’une image , François veut nous garder dans la fidélité chrétienne, qui est  « simplement de conserver notre petitesse pour qu’elle puisse dialoguer avec Dieu . »

 

 

Voir les commentaires

Published by paroissedelasaintefamille
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 17:45

Le  Livre  d’ Isaïe  ( chapitres 40 – 52)

 

        

        C’est le  « livre de la consolation » : le prophète annonce à ses contemporains exilés à Babylone au 6ème siècle avant J-C  une délivrance certaine et proche , une vie future heureuse . Les perspectives d’une ère nouvelle où les nations étrangères ralliées à Israël rejoindront son peuple en une alliance perpétuelle avec Dieu se dessinent et font naître une grande espérance . Quel visage de Dieu Isaïe nous donne-t-il à contempler ?

 

          Dieu veut le bonheur des hommes  , les console : 40.1-11 ; 43. 3-7 ; 43. 10-20 , et dit sans cesse à chacun  « n’ aie  pas  peur ! » : 41.10 ; 43.5 ; 44.2 ; 44.8 ; 47. 10-15 . C’est ce même appel que nous adressait Jean-Paul II le soir de son élection . C’est ce même appel que répète la Pape François : « La Foi nous rend sereins . Elle nous fortifie en évitant les réactions impulsives et incontrôlées si caractéristiques de la peur . Espoirs et peurs s’entremêlent au cœur de notre vie , surtout dans les moments où nous devons faire des choix quant aux modalités de notre action. »

 

          Dieu en effet connaît chacun de nous : 40. 12-17 ; 43.4 ; 44. 1-5 ; 49. 15-16 . C’est Lui qui pardonne : 43. 22-28 . C’est Lui qui libère et permet de se reconstruire : 44. 24-28 . C’est Lui qui aide à prendre un nouveau départ : 48. 17-21 . C’est Lui qui aime sans mesure : 49. 14-16 et 17-23 . C’est Lui qui promet une vie meilleure : 41. 17-20 ; 42. 5-9 ; 42. 14-17 ; 51.5 ; 51. 9-11 et 12-16  et  le  Salut : 49.9-26 .           

 

 

groupe biblique
Published by paroissedelasaintefamille - dans Apprendre de la Bible
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 17:41

            Certes , Dieu prend des risques : 43. 8-13 . Le peuple Lui sera-t-il fidèle ? Ne retombera-t-il pas dans le culte des idoles ? 44. 9-20 . La même tentation peut nous toucher aujourd’hui ; dans son Encyclique la Lumière de la Foi , le Pape François indique (au n° 13) : « La Foi est l’opposé de l’idolâtrie , elle est une rupture avec les idoles pour revenir au Dieu vivant , au moyen d’ une rencontre personnelle . Croire signifie s’en remettre toujours à un amour miséricordieux qui accueille toujours et pardonne , soutient et oriente l’ existence . »

 

             C’est Dieu qui prend toujours l’initiative : 44. 21-23 ; Il invite chacun de nous à se tourner vers Lui . Il est sans cesse à l’œuvre : 48. 6-11 et 12-16 . Ce qu’Il annonce s’accomplit : 43. 14-15 ; 45. 18-19 ; 46.10 . Sous les traits d’un mystérieux serviteur , les chrétiens ont très tôt reconnu Jésus : 42. 1-4 ; 49. 1-6 ; 50. 4-14 dont il sera questions aussi dans les Actes des Apôtres : 8. 32-33 .

 

             Lors de sa visite pastorale , notre Evêque nous invitait à raviver cette espérance . Oui , car nous ne voulons pas être de ces « chrétiens qui semblent avoir un air de Carême sans Pâques. » (Pape François , Exhortation « Evangelli Gaudium n° 6 )

 

 

                                     

Voir les commentaires

Published by paroissedelasaintefamille - dans Apprendre de la Bible
commenter cet article