Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

       Paroisse  de  la      Sainte  Famille

                   28, rue de la République 03600 Commentry    Tel : 04 70 64 32 35 

                                              saintefamille03600@orange.fr    

         Diocèse de Moulins  

                                                                                                                                        Les 27 clochers de la paroisse

 

10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 18:29
vivre la grâce de l'année de la miséricorde

« Catalogue des 24 vertus nécessaires »

 

 

          C’est sous cette appellation que le Pape François a présenté une aide pratique pour « pouvoir vivre fructueusement le temps de grâce de l’Année de la Miséricorde.» S’il s’adressait à la Curie, il a bien pris soin de préciser que les « antibiotiques » dont il parlait concernaient «chaque chrétien, communauté, congrégation, paroisse et mouvement ecclésial». C’était le 21 décembre dernier, et on se souvient du retentissement qu’avait connu le discours de 2014*   qui dénonçait lui, entre autres, la maladie de l’ «Alzheimer spirituel». Voyons les grandes lignes de cette analyse.

 

1/ Le caractère missionnaire :  «la mesure de notre Foi se prouve par la capacité que nous avons à la communiquer.»

2/ Le caractère pastoral : «C’est l’engagement quotidien à suivre le Bon Pasteur.»

3/ L’aptitude : «Exercer au mieux ses tâches et activités avec intelligence et intuition.»

4/ La sagacité : «Rapidité d’esprit à comprendre et à affronter les situations avec sagesse et créativité.»

5/ Spiritualité : «Ce qui nourrit notre conduite , la soutient , et la protège de la fragilité humaine  et  des tentations.»

6/ L’humanité : «Ce qui incarne la véridicité de notre Foi.»

7/ L’ exemplarité : «Pour éviter ce qui blesse les âmes et menace la crédibilité de notre témoignage.»

8/ La fidélité : « …à notre vocation, rappelant toujours les paroles du Christ.»

9/ Rationalité : «Sert à éviter les excès émotifs.»

10/ Amabilité : «Evite les excès de bureaucratie.»

11/ Innocuité : «Nous rend prudents dans le jugement, capables de nous abstenir d’actions impulsives et précipitées.»

12/ Détermination : «Agir avec une volonté résolue, une vision claire  et  dans l’obéissance à Dieu.»

13/  et  14/  Charité   et   vérité : «Deux vertus indissolubles de l’existence chrétienne : ni bonnisme  destructeur,  ni  justice aveugle.»

15/Honnêteté : « Rectitude, cohérence, sincérité absolue avec soi-même et avec Dieu.»

16/ Maturité : «But d’un processus de développement qui ne finit jamais … et qui ne dépend pas de l’âge que nous avons.»

17/ Déférence : «Talent des âmes nobles et délicates qui savent écouter.»

18/  Humilité : «Conscience de n’être rien et de ne rien pouvoir faire sans la grâce de Dieu.»

19/ Générosité : «Plus on donne, plus on reçoit .»

20/ Attention : «Soigner les détails et offrir le meilleur de nous-mêmes ; ne jamais baisser la garde sur nos vices et nos manques.»

21/ Impavidité : «Ne pas se laisser effrayer face aux difficultés … comme Abraham, Marie.»

22/ Promptitude : « Savoir agir avec liberté et agilité sans s’attacher aux choses matérielles provisoires . »

23/ Fiabilité : «Maintenir ses engagements avec sérieux et crédibilité.»

24/ Sobriété : «Capacité de renoncer au superflu  et  de résister à la logique consumériste dominante. Prudence, simplicité, concision, équilibre et tempérance.»

 

« Que  la  M I S E R I C O R D E  guide  nos  pas ! Qu’elle  soit  la  colonne  vertébrale  de  notre  action .  Qu’ elle  nous  fasse  lire  la  petitesse  de  nos  actions  dans  le  grand  projet  de  Salut  de  Dieu  et dans  la  majesté  et  la  mystère  de  Son  œuvre ! »

 

         * Les  deux  textes  peuvent  être retrouvés  dans  leur  intégralité  sur  le  site  du  Vatican : rubrique   « DISCOURS »,  22 déc 2014  et  21  déc  2015.   Sur  ce  même site, la totalité du Message de Carême 2016 (rubrique « Messages » dans lequel le Pape souhaite : « que le Carême de cette Année Jubilaire soit un temps favorable , permettant finalement de  sortir de notre aliénation existentielle  grâce à   l’écoute de la Parole   et    aux œuvres de Miséricorde . »

 

 

vivre la grâce de l'année de la miséricorde
Partager cet article
Repost0
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 18:35

     Le terme d' "indulgence" peut nous faire penser à un trafic, à un marchandage avec Dieu, ce que Luther dénonça au XVIème siècle. L'indulgence est liée, dans la Bible, à l'Année Sainte. Elle remet la peine et les conséquences du péché, qui même s'il est pardonné, entraîne un sincère devoir de réparation. Durant cette Année Sainte de la Miséricorde, le Pape François nous invite à accueillir le don de l'indulgence. Il s'agit de nous laisser transformer par la tendresse de Dieu "qui va à la rencontre de tous avec le visage du Père qui pardonne." Le mal laisse en nous son "empreinte négative". Il faut du temps pour réparer. L'indulgence, don de Dieu, signe de Sa Miséricorde, nous guérit, renoue les liens brisés avec Lui et avec notre prochain, redonne vie, transforme. La démarche est liée au pèlerinage vers la Porte Sainte, la confession, la communion, la profession de foi du credo. Mais il ne s'agit pas de sacrifier  à des rites magiques ! Ce qui compte avant tout, c'est un désir authentique de conversion.

 

( Rappel : le site officiel : www.iubilaeummisericordiae.va )

 

 

Le don de l'indulgence
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 17:41
La miséricorde

« Ne  parlez  pas  de  la  Miséricorde,  vivez – la ! »

 

 

          C’est le titre d’un ouvrage du Père Patrice  GOURRIER, collaborateur au mensuel  Prier * . A l’écoute du Pape François, le prêtre psychologue nous invite à descendre en profondeur, au cœur de notre cœur, là où se trouve le chemin qui nous conduit au cœur de Dieu. Ce livre simple devient vite un compagnon de route, un guide spirituel, pour l’Année Jubilaire de la Miséricorde. Son auteur a été appelé comme « missionnaire  de  la  Miséricorde » par Mgr  Wintzer, Archevêque de Poitiers.

M I S E R I C O R D E,  un  “vieux”  mot,  d’une étonnante actualité !

 

 

*  Aux éditions  MEDIASPAUL,  octobre 2015

 

 

Jeudis   théologie :

 

          Ces émissions de 26 mn, diffusées sur  KTO,  peuvent également être des ressources intéressantes pour cette Année de la Miséricorde.

Celle du 7 janvier 2016 posait la question : Dieu est – Il juste et miséricordieux ?

Vont suivre d’autres thèmes comme : l’Eglise cherche-t-elle à culpabiliser les hommes ?  La Miséricorde comme arme contre le terrorisme ? …

Diffusion à 10h25 les jeudis ; nombreuses rediffusions. A retrouver aussi sur  www.ktotv.com  à la rubrique plus de videos   ou en tapant le titre dans rechercher .

Précision  importante : bien que présentés par des professeurs de théologie, ces exposés sont très clairs et accessibles à tout le monde !

Partager cet article
Repost0
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 12:15

Esprit de Dieu, viens au secours de notre faiblesse !

 

          « L’Esprit Saint a été accordé en abondance à l’Eglise et à chacun de nous pour que nous puissions vivre avec une Foi authentique  et  une Charité active … Par cette nouvelle capacité qu’Il nous donne – poursuivait le Pape François dans son homélie de Pentecôte en mai 2015 – Il conduit, Il renouvelle et Il donne ses fruits au monde qui en a tant besoin. »

          Mais il faut bien reconnaître que  les  dons  de  l’ Esprit  restent trop souvent méconnus …Dans ses catéchèses entre le 9 avril et le 11 juin 2014, le Pape les présente comme des réalités concrètes, essentielles pour la vie chrétienne qu’ils soutiennent. Dans le chapitre V de  la joie de l’Evangile, il décrit (n°259  à  283) les attitudes des  « évangélisateurs  qui  s’ouvrent  sans  cesse  à  l’action  de  l’ Esprit Saint. » De quoi nous aider , au début de cette nouvelle année pastorale, à vivre  notre  Projet  Pastoral  Misssionnaire.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "esprit de dieu"

 

          « La  meilleure  motivation  pour  se  décider  à  communiquer  l’ Evangile , est de  le  contempler avec  amour, de s’ attarder  en  ses  pages  et  de  le  lire  avec  le  cœur … Découvrons  chaque  jour  que  nous  sommes  dépositaires  d’ un  bien  qui  humanise  et  qui  aide  à  mener  une  vie  nouvelle. »

Demandons à l’Esprit Saint  la  Sagesse  qui  « fait voir toute chose avec les yeux de Dieu, entendre avec ses oreilles, parler avec ses mots, aimer avec son cœur ! »

 

          « Nous  croyons  que  le  Règne  de  Dieu  est  déjà  présent  dans  le  monde,  et  qu’il  se  développe  de  diverses  manières. »

Invoquons l’Esprit Saint : qu’ Il  nous donne  l’ Intelligence,  qu’Il  « nous introduise dans l’intimité avec Dieu  et  nous rende participants au dessein d’amour qu’Il a sur nous ! »

 

        « Jésus  veut  des  évangélisateurs  qui  annoncent  la  Bonne  Nouvelle  non  seulement  avec  des  paroles ,  mais  surtout  avec  leur  vie  transfigurée  par  la  présence  de  Dieu. »

Que Son Esprit , par son  Conseil,  « rende notre conscience capable de faire un choix concret en communion avec Dieu selon la logique de Jésus et de Son Evangile ! »

 

          Notre  mission  ne  doit  pas  être  « un  ensemble  de  tâches  vécues  comme  une  obligation  pesante  que  l’on  ne  fait  que  tolérer  ou  quelque  chose  que  l’on  supporte  à  contre cœur . »

Esprit Saint , donne-nous Ta  Force :  « libère notre cœur de la torpeur, des incertitudes,  de toutes les peurs et de tous les obstacles qui peuvent le freiner ,  pour que la Parole du Seigneur puisse être mise en pratique de façon authentique et joyeuse ! »

 

          « Le  Christ  ressuscité  est  la  source  profonde  de  notre  Espérance   et   son  aide  ne  nous  manquera  pas  dans  l’ accomplissement  de  la  mission  qu’ Il  nous  confie. »

Demandons  la  Science « qui nous porte à saisir la grandeur et l’amour de Dieu  et  Sa relation profonde avec chaque créature ! »

 

          « Il  faut  toujours  cultiver  un  espace  intérieur  qui  donne  un  sens  chrétien  à  l’ engagement  et  à  l’ activité … L’ Eglise  ne  peut  pas  vivre  sans  le  poumon  de  la  prière ; »

Que l’ Esprit Saint ravive en nous  la  Piété,  « apprenons à nous reposer dans la tendresse des bras du Père ; au cœur de notre dévouement créatif et généreux, laissons-le rendre féconds nos efforts comme bon lui semble ! »

 

          « Nous  avons  besoin  de  la  conviction  que  Dieu  peut  agir  en  toutes  circonstances,  même  au  milieu  des  échecs  apparents. »

Implorons l’Esprit de mettre en nous  la  Crainte : «qui nous rappelle combien nous sommes petits face à Dieu et à Son amour … et que notre bien est de nous abandonner avec humilité , respect et confiance entre Ses mains ! »

 

          Notre Projet peut  « enrichir l’esprit et le cœur, ouvrir des horizons spirituels, nous rendre plus sensibles pour reconnaître l’action de l’Esprit et nous faire sortir de nos schémas limités …  Pour  maintenir  vive  l’ ardeur  missionnaire,  il faut une confiance ferme en l’ Esprit Saint . Mais cette confiance généreuse doit s’alimenter et  c’ est  pourquoi  nous  devons  sans  cesse  l’ invoquer. »

 

 

L'Esprit-Saint
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 17:55

 Dieu  est – Il  périmé ?

 

          C’est le titre , un peu inattendu, du dernier ouvrage publié par un de nos anciens Evêques, Mgr Barbarin (Editions de la Martinière , avril 2015). Ayant constaté que la Foi ne se transmet plus comme un héritage dans les familles, et ayant des difficultés à répondre aux questions de ses enfants sur la religion, un journaliste a contacté le Cardinal pour l’interroger sur les grandes questions que se pose un jour ou l’autre tout être humain. Ce sont leurs échanges qui sont à l’origine de ce livre.

          Les bruits de couloirs et les luttes d’influence au sein de la Curie ont été délibérément écartés. C’est sans intérêt ! On ne trouvera pas de solutions toutes prêtes, mais toujours  un  éclairage  biblique  et  la prise en compte  des  réalités bien concrètes de la vie.

          Sont abordés des thèmes tels que : la Foi, les Commandements, la Miséricorde, l’Eglise , l’existence du mal , le pardon, la souffrance, l’amour du prochain, les pauvres, la morale familiale, les problèmes de bioéthique, Jésus, la prière, le Pape  François …Les jeunes, et les moins jeunes ne trouveront pas de réponses en tapant deux ou trois mots sur un moteur de recherche !

          Livre à offrir … ou à s’offrir !

 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 17:18

 

          Elle s’est ouverte le 1er dimanche de l’Avent 2014 et se clôturera le 2 février 2016. Le Pape François nous a   tous  « encouragés à vivre cette année comme une grâce qui peut nous rendre plus conscients du don reçu. Célébrez-le avec toute la famille, pour croître et répondre ensemble aux appels de l’Esprit Saint dans la société contemporaine. »

          Nous aurons peut être l’occasion, cet été ou plus tard, de côtoyer des communautés religieuses, de prier avec elles. Leur témoignage de vie sera, n’en doutons pas, très enrichissant, comme celui donné lors des conférences de Carême à Notre- Dame de Paris, dont voici quelques  « perles » :

       -   Les monastères ne sont pas des réserves zoologiques et de produits bio !

       -   La vie consacrée fait sens, pas nombre.

       -   Nos fragilités sont des portes par où entre Dieu ;

      -  L’appel vient de Dieu qui suscite Lui-même la capacité d’y répondre. C’est une vie à donner, pas seulement une œuvre à faire !... A la source : une mise en route, et l’aventure .

      -   En l’Esprit Saint, ni monopole, ni chasse gardée ! La vie de chacun rejoint en profondeur celle des autres, avec des modes de vie différents.

      -  Pour un religieux, progresser signifie s’abaisser dans le service, c’est-à-dire faire le même chemin que Jésus.

      - Tout chrétien est appelé à être actif  et  contemplatif, à accorder son cœur au cœur de Dieu  et  à agir selon son cœur. Tout être humain est appelé à unifier son cœur pour vivre pleinement sa vie !

 

          Comment continuons-nous à répondre à cet appel du Pape ? : « Je vous invite tous à vous retrouver autour des personnes consacrées, à vous réjouir avec elles, à partager leurs difficultés, à collaborer avec elles, pour la poursuite de leur ministère et de leur œuvre, qui sont aussi ceux de l’Eglise tout entière. Faites – leur  sentir  l’ affection  et  la  chaleur  de  tout  le  peuple  chrétien ! »

 

 

          D’autres pistes : site des Evêques de France et www.guidestchristophe.com

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 11:03

« La  famille,  milieu  où  on  apprend  à

  communiquer  dans  la  proximité . »

 

 

        Rien de surprenant à ce que la famille , entre deux Synodes qui lui sont consacrés , soit le point de référence de la 49ème Journée Mondiale des Communications Sociales le 17 mai 2015. Après avoir évoqué les formes de dialogues , de relations qui se nouent dans la famille , le Pape François aborde l’existence des médias modernes , devenus «indispensables pour les plus jeunes :

          « ils peuvent  favoriser  le  communication s’ils aident à dire et à partager , à rester en contact avec ceux qui sont éloignés , à rendre possible la rencontre.  Mais ils peuvent tout aussi bien  l’ entraver s’ils deviennent un moyen de se soustraire à l’écoute , de s’isoler…Dans  ce  domaine  ,  les parents  sont  les  premiers  éducateurs . Ils ne doivent pas être laissés seuls : la  communauté  chrétienne  est  appelée  à  être  à  leurs  côtés  pour qu’ils sachent enseigner aux enfants à vivre dans un monde de communication , conformément aux critères de la dignité de la personne humaine  et  du bien commun . »

          Un  défi : «  réapprendre  à  dire , pas seulement à produire et à consommer l’information .L’information est importante , mais elle n’est pas suffisante , parce que trop souvent elle simplifie , oppose … »

          Une  chance « rétablir un regard capable de reconnaître que  la famille continue d’ être une très grande ressource , et pas seulement un problème ou une institution en crise . »

 

 

 

 

 

 

L’intégralité  du  message  du  Pape  est  sur  le  site  du  Vatican  (rubrique « Messages »)  ,  accessible  sur  la page d’accueil  de notre  blog paroissial .

Partager cet article
Repost0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 08:54

Ces  maladies  dont  nous

 

souffrons  tous …

 

          Après avoir témoigné son « immense gratitude pour l’engagement de toutes les personnes qui travaillent dans l’Eglise » , le Pape François souligne dans  la joie de l’ Evangile  que  « nous sommes tous sous l’influence de la culture actuelle mondialisée, limités et conditionnés par des valeurs et de nouvelles possibilités  … et ce jusqu’à nous rendre malades » (n° 77) . De quelles maladies s’agit-il ?

 

          Ceux qui  « ne se soucient pas de la rencontre avec les autres, de l’engagement dans le monde, de l’évangélisation ;  qui développent un complexe d’infériorité et occultent leur identité chrétienne ; qui agissent comme si Dieu n’existait pas, décident comme si les pauvres n’existaient pas ;  qui s’attachent à la sécurité économique ou à des espaces de pouvoir et de gloire humaine   … »  souffrent d individualisme

Remède  « donner, avec  enthousiasme, sa  vie  pour  les  autres  dans  la  mission. »

 

 

         

           Ceux qui « fuient tout engagement apostolique ; vivent leurs activités sans spiritualité ; conduisent des projets irréalisables ; veulent que tout tombe du ciel ; donnent une plus grande attention à l’organisation qu’aux personnes ; sont impatients d’arriver à des résultats immédiats ; ceux dont la Foi s’affaiblit et dégénère en mesquinerie…» restent «  enveloppés  dans  une  lassitude  paralysante,  s’ attachent  à  une  tristesse  douceâtre  et  se transforment  en   momies de musées . »

Remède :  « répondre  joyeusement  à l’amour  de Dieu et retrouver l’ Espérance. »

 

 

          Les  « prophètes de malheur qui annoncent toujours des catastrophes  (citant ici Saint Jean XXIII) ; ceux que l’échec transforme en pessimistes mécontents et déçus au visage assombri ; ceux qui vivent dans un environnement aride, même dans leur propre famille  ou  leur propre milieu de travail … »  cèdent à un  pessimisme stérile

Remède'Reconnaître la lumière que l'Esprit Saint répand toujours dans l'obscurité ; reconnaître le dessein mystérieux de la Providence ; porter sa croix avec une tendresse combative contre les assauts du Mal ; découvrir de nouveau la joie de croire.'

 

 

 

 

        

        Ceux qui  « s’ enferment sur eux-mêmes ; qui s’enferment dans le soupçon , le manque de confiance permanent , la peur d’être envahi ; qui s’enferment dans une vie privée confortable  ou  un cercle restreint des plus intimes ; qui s’enfuient d’un lieu à l’autre  ou  d’une tâche à l’autre , sans créer de liens profonds et stables … »  gardent  des  comportements  défensifs .

Remèdes :  « découvrir  et  transmettre  la  mystique  du  vivre  ensemble  ,   de  se  soutenir  ,  de  vivre  une  expérience  de  fraternité   ;  courir  le  risque  de  la  rencontre   ;  répandre  la  révolution  de  la  tendresse   ;  accepter  les  autres  comme   compagnons  de  route  ,  sans  résistance  intérieure   ;   apprendre   à    d é c o u v r i r    J é s u s     dans  le   v i s a g e   des   autres  ,  dans   l e u r s   v o i x   ,  dans   l e u r s   d e m a n d e s  … »

 

 

          Les  remèdes  prescrits  sont  à  consommer  sans  modération !

Non  seulement  pendant  le  temps  du  Carême  ,  mais  aussi  pour  soutenir  la  démarche  à  laquelle  notre  Evêque  nous  a  appelés   :   vivre  un  projet  pastoral  missionnaire !

 

 

          

A chaque maladie, son remède
Partager cet article
Repost0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 20:02
Mardi 3 février 2015

C’est grave, Docteur ?

 

 

    Lors de son pèlerinage à Assise (4 octobre 2013) , à de multiples reprises dans ses méditations matinales à la Chapelle de la Maison Sainte Marthe et aussi devant les Cardinaux de la Curie , le Pape François a parlé d’ « une maladie dangereuse menaçant toute l’Eglise et plus particulièrement celles et ceux qui croient en être immunisés . » Pourquoi ? Parce qu’ils se sentent très différents des autres … et bien meilleurs qu’eux . Cette maladie est « dissimulée derrière des apparences de religiosité et même d’amour de l’Eglise. Extérieurement , tout semble correct . »

 

En observateur lucide et averti , le Pape pose un diagnostic sûr , sans appel : « Celui qui est tombé dans cette m o n d a n i t é s p i r i t u e l le regarde de haut et de loin , il refuse la prophétie de ses frères , il élimine celui qui lui fait une demande , fait ressortir continuellement les erreurs des autres et est obsédé par l’apparence . »

 

Des symptômes de cette maladie :

  • « On recherche , au lieu de la Gloire du Seigneur , le bien-être personnel ;
  • On analyse et on classifie les autres , les énergies s’usent dans le contrôle ;
  • L’Eglise se transforme en une pièce de musée ou devient la propriété d’un petit nombre , on est fasciné par le pouvoir , la vaine gloire , on s’auto-estime ;
  • Des maîtres spirituels experts en pastorale donnent des instructions tout en restant au dehors . »

 

Le pronostic du Pape :

Citant le théologien français Henri de Lubac qui lançait déjà une mise en garde en 1968 « si cette maladie envahissait l’Eglise , elle serait infiniment désastreuse … » le Pape souligne un risque d’ a s p h y x i e (n°93 de son Exhortation « la joie de l’ Evangile »)

Quels remèdes prescrit-il ?

  • « aller à la recherche de ceux qui sont loin , des immenses multitudes assoiffées du Christ ;
  • Retrouver le contact perdu avec le peuple ;
  • Sortir de soi et partir en mission , mission centrée sur le Christ . »

 

Le style de vie proposé est la fidélité à l’ esprit de renouveau de Vatican II ; l’humilité , le dépouillement , la liberté et la générosité de François d’Assise . « Savourons l’air pur du Saint-Esprit qui nous libère de rester centrés sur nous-mêmes , cachés derrière une apparence religieuse vide de Dieu ! »

 

 

 

 

Mardi 3 février 2015
Partager cet article
Repost0