Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

       Paroisse  de  la      Sainte  Famille

                   28, rue de la République 03600 Commentry    Tel : 04 70 64 32 35 

                                              saintefamille03600@orange.fr    

         Diocèse de Moulins  

                                                                                                                                        Les 27 clochers de la paroisse

 

12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 08:54

Ces  maladies  dont  nous

 

souffrons  tous …

 

          Après avoir témoigné son « immense gratitude pour l’engagement de toutes les personnes qui travaillent dans l’Eglise » , le Pape François souligne dans  la joie de l’ Evangile  que  « nous sommes tous sous l’influence de la culture actuelle mondialisée, limités et conditionnés par des valeurs et de nouvelles possibilités  … et ce jusqu’à nous rendre malades » (n° 77) . De quelles maladies s’agit-il ?

 

          Ceux qui  « ne se soucient pas de la rencontre avec les autres, de l’engagement dans le monde, de l’évangélisation ;  qui développent un complexe d’infériorité et occultent leur identité chrétienne ; qui agissent comme si Dieu n’existait pas, décident comme si les pauvres n’existaient pas ;  qui s’attachent à la sécurité économique ou à des espaces de pouvoir et de gloire humaine   … »  souffrent d individualisme

Remède  « donner, avec  enthousiasme, sa  vie  pour  les  autres  dans  la  mission. »

 

 

         

           Ceux qui « fuient tout engagement apostolique ; vivent leurs activités sans spiritualité ; conduisent des projets irréalisables ; veulent que tout tombe du ciel ; donnent une plus grande attention à l’organisation qu’aux personnes ; sont impatients d’arriver à des résultats immédiats ; ceux dont la Foi s’affaiblit et dégénère en mesquinerie…» restent «  enveloppés  dans  une  lassitude  paralysante,  s’ attachent  à  une  tristesse  douceâtre  et  se transforment  en   momies de musées . »

Remède :  « répondre  joyeusement  à l’amour  de Dieu et retrouver l’ Espérance. »

 

 

          Les  « prophètes de malheur qui annoncent toujours des catastrophes  (citant ici Saint Jean XXIII) ; ceux que l’échec transforme en pessimistes mécontents et déçus au visage assombri ; ceux qui vivent dans un environnement aride, même dans leur propre famille  ou  leur propre milieu de travail … »  cèdent à un  pessimisme stérile

Remède'Reconnaître la lumière que l'Esprit Saint répand toujours dans l'obscurité ; reconnaître le dessein mystérieux de la Providence ; porter sa croix avec une tendresse combative contre les assauts du Mal ; découvrir de nouveau la joie de croire.'

 

 

 

 

        

        Ceux qui  « s’ enferment sur eux-mêmes ; qui s’enferment dans le soupçon , le manque de confiance permanent , la peur d’être envahi ; qui s’enferment dans une vie privée confortable  ou  un cercle restreint des plus intimes ; qui s’enfuient d’un lieu à l’autre  ou  d’une tâche à l’autre , sans créer de liens profonds et stables … »  gardent  des  comportements  défensifs .

Remèdes :  « découvrir  et  transmettre  la  mystique  du  vivre  ensemble  ,   de  se  soutenir  ,  de  vivre  une  expérience  de  fraternité   ;  courir  le  risque  de  la  rencontre   ;  répandre  la  révolution  de  la  tendresse   ;  accepter  les  autres  comme   compagnons  de  route  ,  sans  résistance  intérieure   ;   apprendre   à    d é c o u v r i r    J é s u s     dans  le   v i s a g e   des   autres  ,  dans   l e u r s   v o i x   ,  dans   l e u r s   d e m a n d e s  … »

 

 

          Les  remèdes  prescrits  sont  à  consommer  sans  modération !

Non  seulement  pendant  le  temps  du  Carême  ,  mais  aussi  pour  soutenir  la  démarche  à  laquelle  notre  Evêque  nous  a  appelés   :   vivre  un  projet  pastoral  missionnaire !

 

 

          

A chaque maladie, son remède

Partager cet article

Repost 0
Published by paroissedelasaintefamille - dans Merci Jean-Pierre
commenter cet article

commentaires