Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

       Paroisse  de  la      Sainte  Famille

                   28, rue de la République 03600 Commentry    Tel : 04 70 64 32 35 

                                              saintefamille03600@orange.fr    

         Diocèse de Moulins  

                                                                                                                                        Les 27 clochers de la paroisse

 

9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 21:41

La  Miséricorde :  ne la réduisons pas à une définition, car elle touche à  l’intime de Dieu

 

 

          L’éclairage apporté par des Biblistes, éducateurs, mères de famille, prêtres, médecins,  aumôniers de prisons, professeurs de théologie… dans les émissions la Foi prise au mot  et   jeudis Théologie  de KTO peut cependant nous être utile.

 

          En Dieu, Justice et Miséricorde sont deux expressions différentes d’un même Amour ; la Miséricorde va au-delà de la Justice pour accomplir ce que vise la Justice : établir des relations d’amitié entre les hommes et entre les hommes et Dieu.

          La Miséricorde n’est pas l’amnistie générale du 14 juillet (la justice deviendrait alors une idéologie) ni le flic qui dirait « je n’ai rien vu… ». C’est un langage de vérité qui dit : « n’aie pas peur ! »

          Reconnaître notre dépendance de Dieu, c’est une vraie richesse !

Que tu sois pécheur, c’est pas un scoop … Mais accepte d’accueillir le regard de Jésus !

Dieu pardonne quand nous réparons le mal que nous avons commis.

Recevoir la Miséricorde de Dieu, c’est soigner nos blessures, être lucides de nos culpabilités.

Elle ne se mesure pas à l’aune de la faute, ce n’est pas de l’arithmétique !

Ta « punition » ? C’est que Dieu va t’aimer encore plus !

 

          Laissons-nous contempler par Dieu dans notre fragilité, avec cette question : « Seigneur, que veux-Tu que je fasse ? »

Déraciner en nous le péché, se faire violence à soi-même !

« Les dames de charité » … quelle condescendance ! Que les pauvres ne soient pas un faire-valoir pour nous donner bon genre ! …

Toute rencontre est relation de pauvreté : je ne suis pas là pour te montrer ma force ; n’écrasons pas l’autre de notre superbe !

L’éducateur : un chiffon qui dépoussière pour révéler au jeune le trésor qu’il  EST !

 

          « Aimez vos ennemis , afin de devenir fils de votre Père ! »

Pas de spiritualité de la chaise longue ou du hamac … mais une spiritualité qui aide à grandir dans l’amour, à accueillir la différence ; elle est issue du Cœur de Jésus.

La Miséricorde se traduit aussi par  le  s i l e n c e  …

L’idéal du sage ?  une oreille qui écoute : l’immense majorité de nos contemporains ne savent rien de la tendresse de Dieu ; ce monde a besoin qu’on l’aime.

Mais …. On ne va pas tout tolérer : la bêtise, ce qui est dit de trop, le déni, les slogans de la TV qui nous disent ce qu’il  FAUT  penser du monde. Il est nécessaire de retrouver une certaine noblesse de cœur !

 

          L’ Eglise ? un hôpital de campagne ! Que toutes les périphéries soient rejointes ! Rejoindre tout homme et voir en lui le visage de Dieu. Ne pas rester captifs de notre canapé. C’ EST  EN  RECEVANT  LA  MISERICORDE   QUE   JE  PORTE  LA  MISERICORDE.

Il faut les deux bras de la Croix, sinon , on reste dans une religion « fumeuse » ou on devient des humanitaires qui font du fric.

 

          La Miséricorde : ce n’est pas une certaine bonhommie, un christianisme « light » qui dispense de la conversion …

Et si c’était l’ouverture d’une nouvelle phase d’actualisation du Concile ?

 

         

année de la Miséricorde

Partager cet article

Repost 0
Published by paroissedelasaintefamille - dans Actualité
commenter cet article

commentaires