Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

       Paroisse  de  la      Sainte  Famille

                   28, rue de la République 03600 Commentry    Tel : 04 70 64 32 35 

                                              saintefamille03600@orange.fr    

         Diocèse de Moulins  

                                                                                                                                        Les 27 clochers de la paroisse

 

28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 19:10

Le Synode sur la Famille (4 – 25 octobre)

 

     Le Pape François avait souhaité des débats honnêtes, vrais, clairs, sans limitations. Ils le furent, l’an dernier pour la première partie. Comme souvent, les médias n’ont retenu que certains aspects. Le Père FORTE, qui a participé à la préparation du Synode et qui en a été nommé Secrétaire Spécial par le Pape, souligne dans l’hebdo La Vie, deux défis qui attendent le Synode :

1° Comment annoncer LA BEAUTE ET LA VERITE de la Famille au monde d’aujourd’hui ?

2° Comment ACCOMPAGNER et GUERIR des « situations de blessure » ?

 

 

    « La Famille est une école d’humanisation : c’est là qu’on reçoit l’amour nécessaire au développement personnel. La Famille est une école de socialisation : avec les frères, les sœurs, les parents, grands parents, neveux, cousins … La Famille est une école de vie dans l’Eglise et une école de Foi : lieu où l’on découvre sa vocation et où on répond à l’appel à la sainteté. »

 

Mais la Famille est aussi souvent en crise, alors que dire en cas d’échec ?

Pour le Pape, une seule possibilité : Que s’exprime la voix de la Miséricorde ! L’Eglise doit accompagner et intégrer les gens « blessés dans leur relation d’amour » Les divorcés remariés, par exemple. Elle doit se demander : « comment les aider – par étapes – à dépasser les blessures, à retrouver – si possible – des chemins de communion ? »

 

Attention : il ne s’agit nullement de renier la Doctrine de l’Eglise pour qui l’indissolubilité du mariage est fondamentale ! La Doctrine doit être rappelée, sans ignorer la réalité de la personne ; sinon, elle reste dans l’abstraction. Les Pères Synodaux auront donc à proposer des attitudes pastorales qui conviennent pour aller chercher celles et ceux qui sont éloignés de l’Eglise et qui se sentent rejetés, isolés, marginalisés.

Nul doute que l’ Année de la Miséricorde va proposer à tous d’appliquer concrètement la réflexion du Synode à ces situations de « blessures ».

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by paroissedelasaintefamille - dans Actualité
commenter cet article

commentaires