Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

       Paroisse  de  la      Sainte  Famille

                   28, rue de la République 03600 Commentry    Tel : 04 70 64 32 35 

                                              saintefamille03600@orange.fr    

         Diocèse de Moulins  

                                                                                                                                        Les 27 clochers de la paroisse

 

2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 16:46

[ Extrait de l'Eau Vive, bulletin de la paroisse Sainte Marie à Montluçon ]

 

 

La fatigue du prêtre,

dans le cœur de Dieu et l’intercession de Marie

 

         Notre fatigue, chers prêtres, est comme l’encens qui monte silencieusement vers le ciel (cf. Ps 140, 2; Ap 8, 34). Notre fatigue va droit au cœur du Père...

            Revoyons les engagements des prêtres, que la liturgie nous proclame : porter aux pauvres la Bonne Nouvelle, annoncer la libération aux prisonniers et la guérison aux aveugles, donner la liberté aux opprimés et proclamer l’année de grâce du Seigneur. Isaïe dit aussi soigner ceux qui ont le cœur brisé et consoler les affligés. Ce ne sont pas des tâches faciles, ce ne sont pas des tâches extérieures, comme le sont par exemple les activités manuelles – construire une nouvelle salle paroissiale, ou tracer les lignes d’un terrain de football pour les jeunes du patronage…; les tâches mentionnées par Jésus engagent notre capacité de compassion, ce sont des tâches dans lesquelles le cœur est « mu » et ému. Nous nous réjouissons avec les fiancés qui se marient, nous rions avec l’enfant qu’ils font baptiser ; nous accompagnons les jeunes qui se préparent au mariage et à la famille ; nous nous affligeons avec celui qui reçoit l’onction sur un lit d’hôpital ; nous pleurons avec ceux qui enterrent une personne chère… Tant d’émotion… Si nous avons le cœur ouvert, cette émotion et tant d’affection fatiguent le cœur du pasteur. Pour nous, prêtres, les histoires de nos gens ne sont pas un bulletin d’information : nous connaissons nos gens, nous pouvons deviner ce qui se passe dans leur cœur ; et le nôtre, en souffrant avec eux, s’effiloche, se défait en mille morceaux, il est bouleversé et semble même mangé par les gens : prenez et mangez. C’est la parole que le prêtre de Jésus chuchote constamment quand il prend soin de son peuple fidèle : prenez et mangez, prenez et buvez… Et ainsi notre vie sacerdotale se donne dans le service, dans la proximité du peuple de Dieu… qui toujours, toujours fatigue.

            Soyez sûrs que la Vierge Marie se rend compte de cette fatigue, et la fait remarquer tout de suite au Seigneur. Comme Mère, elle sait comprendre quand ses fils sont fatigués et elle ne pense à rien d’autre. Elle nous dira toujours, lorsque nous venons à elle : « Bienvenue ! Repose-toi, fils. Après nous parlerons… Ne suis-je pas là, moi qui suis ta Mère. Et elle dira à son Fils, comme à Cana : « Ils n’ont plus de vin » (Jn 2, 3).

 

Extraits de l’homélie du pape François

lors de la messe chrismale du Jeudi Saint, 2 avril 2015.

Partager cet article

Repost 0
Published by paroissedelasaintefamille - dans Actualité
commenter cet article

commentaires