Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

       Paroisse  de  la      Sainte  Famille

                   28, rue de la République 03600 Commentry    Tel : 04 70 64 32 35 

                                              saintefamille03600@orange.fr    

         Diocèse de Moulins  

                                                                                                                                        Les 27 clochers de la paroisse

 

7 février 2021 7 07 /02 /février /2021 00:06

11 février 2021 :  29ème Journée  Mondiale  du  Malade

  14 février :  dimanche de la Santé

 

          A l’occasion de ces célébrations, le Pape François nous invite à  « réserver une  attention  spéciale  aux  personnes  malades  et  à  celles  qui  les  assistent,  aussi bien dans  les lieux dédiés aux soins  qu’au  sein des familles et des  communautés. »

           Le thème retenu s’inspire de l’Evangile de Matthieu 23, 1-12 :  «Quand on réduit la Foi à de stériles exercices verbaux, sans s’impliquer dans l’histoire  et  le vécu des autres, alors la cohérence disparaît entre le credo professé et  le vécu réel. »

          Après avoir analysé l’expérience de la maladie, le Pape souligne que  « La souffrance n’est pas une punition ou un châtiment, elle n’est même pas un éloignement de Dieu ou un signe de Son indifférence… Elle impose une demande de sens qui, dans la Foi, s’adresse à Dieu. »

          François appelle ceux qui ont des choix politiques à faire à « investir des ressources dans les soins et dans l’assistance des personnes malades, c’est une priorité liée au principe selon lequel la santé est un bien commun primordial. »

          Les Chrétiens sont encouragés à « vivre  la proximité comme l’expression de l’amour  de Jésus-Christ ; c’est  un baume  précieux qui  apporte  soutien et consolation à ceux qui  souffrent. »  Cette solidarité fraternelle s’exprime concrètement dans le service.

          Le Pape propose également un  pacte  relationnel : il s’agit de la prise en charge des malades par les médecins, infirmiers, professionnels  et  volontaires, les familles. Ce pacte est fondé sur  la confiance  et  le respect réciproques, la sincérité, la disponibilité, afin de mettre au centre la dignité du malade. »

          C’est à  Marie que le Pape confie les malades et tous ceux qui prennent soin d’eux :  « Qu’elle nous aide à prendre soin les uns des autres avec un amour fraternel. »

 

Partager cet article
Repost0

commentaires